Panorapost



Maroc |

Publié le 16 mai 2018

Développement des provinces : 48% des projets des provinces du Sud bouclés

Partager cet article :

Le taux d'avancement des projets dans le cadre du Programme de développement des provinces du Sud (2015-2021) a atteint 48%, a assuré, le Chef du gouvernement, Saâdeddine El Otmani, ajoutant que ce taux devrait atteindre 70% vers la fin de l'année en cours.

Répondant à une question sur "Le modèle de développement des provinces du Sud", lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers, M. El Otmani a relevé que ce modèle, lancé par le Roi Mohammed VI à Laâyoune à l'occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte, constitue un mécanisme optimal pour l’accélération de la régionalisation avancée dans les régions du Sud et la réalisation du développement escompté, notant qu'il permettra de mettre en place les bases d'une politique intégrée à même de promouvoir le rayonnement des provinces du Sud dans les domaines économiques et sociaux.

Il a, également, affirmé que le gouvernement s'est engagé, en vertu du programme gouvernemental, à favoriser le succès du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, à offrir les moyens financiers et humains pour accélérer sa mise en œuvre et réaliser les projets programmés dans ce cadre, en impliquant les habitants dans la gestion de leurs affaires, pour davantage de prospérité et de développement de ces régions, en tant que pôle économique intégré, ainsi que de poursuivre la mise en œuvre optimale des programmes liés au développement intégré des provinces du Sud.

Sur le plan financier, M. El Othmani a indiqué que les fonds engagés jusqu'à la fin du mois de mars 2018 ont atteint environ 21 milliards de dirhams (MMDH), ajoutant qu'au niveau des infrastructures routiers, ferroviaires et portuaires, il sera procédé à la mise en place d'un réseau routier visant à accompagner le développement des provinces du Sud, à la réduction des temps des voyages et à l'amélioration de la sécurité routière, notant que ce projet vise essentiellement à mettre en place une voie express Tiznit-Laâyoune-Dakhla d’un coût de 8,5 MMDH. La première reliant Tiznit à Laâyoune sur une distance de 555 km et la seconde consiste en l’élargissement de la route nationale reliant Laâyoune à Dakhla sur une distance de 500 km, a-t-il précisé.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la stratégie nationale portuaire, le Chef du gouvernement a indiqué que de nouveaux ports sont en cours de construction dans le cadre du pôle des ports du sud, notamment le port de pêche de Lamhiriz et le port Dakhla atlantique dont les travaux débuteront vers la fin de l'année en cours.

La rédaction

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires