Panorapost



Sport |

Publié le 08 avril 2018

Marathon des sables, une aventure marocaine à multiples facettes

Partager cet article :

Le Marathon des sables (MDS), qui soufflera dimanche à Errachidia, sa 33ème bougie, se taille au fil des éditions une place de choix dans le calendrier sportif marocain et international, à la faveur de cette occasion qu’il donne à des sportifs des quatre coins du monde de vivre une surenchère singulière, d’émotions et de partage.

Né du rêve d’un seul homme, le Français Patrick Bauer, le MDS est devenu aujourd’hui un rendez-vous incontournable qui permet aux amoureux de courses au désert et à pied de prendre part à une aventure à multiples facettes, tout en respectant les valeurs éthiques, d’équité sportive, du respect de soi et des autres, et de l’environnement.

Depuis son lancement en 1986, quelque 20.000 personnes ont tenté ce défi incroyable, celui de parcourir à pied 250 Km dans le désert.

Chaleur, poids du sac-à-dos, sable, ainsi que les problèmes physiques compliquent la tâche des coureurs. Faisant fi de toutes ses peines, ils s’aventurent sans arrêt dans la quête de l’objectif ultime, celui d’achever les 250 Km et décrocher la fameuse médaille du finisher.

A l’image des éditions précédentes, cette année encore, la concurrence s’annonce féroce et acharnée entre les 1.100 participants, représentant 49 pays.

Chez les élites, la course s’annonce d’ores et déjà relevée pour succéder à Rachid El Morabity, quintuple vainqueur du MDS, en l’occurrence par son frère cadet Mohamed.

Outre les volets sportif et aventurier, le MDS se veut aussi un véritable plaidoyer pour la protection de l’environnement. Conscients de la nécessité du devoir de préserver la grandeur des paysages traversés par le Marthon des sables, les organisateurs souligne l’impératif de “laisser la nature comme elle est, sans y laisser aucune trace. Aucune !”.

Ainsi, numérotation des bouteilles d’eau, utilisation de sacs poubelles écologiques, ramassage et destruction systématiques des déchets, four incinérateur à auto combustion pour détruire les déchets et utilisation croissante de l’énergie solaire sont toutes des instructions qui ont été mises en place pour exprimer cette conscience aigüe du devoir de protéger l’environnement.

Organisé Sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI depuis 23 ans, le MDS, lié à jamais au Maroc, sa terre d’origine, a permis à des milliers de coureurs et à des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde de découvrir la beauté et la richesse du Sud marocain, que ce soit sous les tentes berbères, au sommet d’un djebel, au cœur des dunes, ou encore devant leurs télévisions.

La rédaction

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires