Panorapost



Business |

Publié le 12 mars 2018

Coca-Cola et ONU Femmes Maghreb pour l’autonomisation économique des femmes

Partager cet article :

Quand une multinationale et un organisme supranational s’y mettent, cela donne des résultats… quel que soit le domaine. Cette fois, ce sont les femmes vivant en milieu rural - au Maroc bien évidemment - qui sont à l’honneur, et Coca et ONU Femmes à la manœuvre. Objet et objectif : un programme d’appui à l’autonomisation économique de ces dames, à travers la promotion de la chaîne de valeur agro-écologique pour une meilleure résilience au changement climatique.

L’initiative est fort louable et intervient comme de bien entendu à l’occasion de la Journée internationale des femmes. Accompagner plusieurs groupes de femmes agricultrices leaders dans les régions d’Ouarzazate et Essaouira à travers le conseil, la formation et le renforcement des compétences ainsi que la fourniture d’équipements pour les aider à développer des activités agro-écologiques génératrices de revenus… Tout cela est bien meilleur que d’offrir des fleurs, roses ou rouges soient-elles, aux dames, pour célébrer une journée qui n’est pas une fête mais un moment de l’année pour revisiter et améliorer les droits des femmes.

Cap donc sur le changement climatique et la résilience qui doit être développée par les femmes agricultrices pour y faire face. Pour cela, deux axes sont retenus, le premier étant le développement des capacités et connaissances techniques des femmes agricultrices en matière de bonnes pratiques agro-écologiques adaptées au changement climatique. Quant au second axe, il porte sur la formation des mêmes agricultrices en gestion et management en vue de mettre en place des activités génératrices de revenus résilientes au changement climatique.

Et voici ce qu’en dit Loubna Sabir, directrice des Affaires Publiques, de la Communication et du Développement Durable de Coca-Cola Maroc (à gauche sur la photo) : « L’autonomisation des femmes, et l’encouragement de l’entreprenariat féminin, sont l’un des piliers de notre action citoyenne, pas seulement au Maroc, mais partout dans le monde. Nous sommes convaincus que le développement durable des sociétés, notamment rurale, et leur résilience face aux changements environnementaux, que ce soit le réchauffement climatique ou autres phénomènes, passe nécessairement par des femmes économiquement autonomes, disposant de revenus stables, qui les libèrent des préoccupations de base liées à la survie, et leur permet de prospérer, et de faire prospérer leurs communautés ».

Tout cela est très heureux, mais concrètement, cela donne quoi ? Ceci : En mobilisant un investissement de près de 3 millions de DH, note Coca-Cola, le programme a permis, huit mois seulement après son lancement, l’autonomie financière de 50 femmes dirigeantes et membres de deux coopératives agricoles. Pour l’année 2018-2019, le programme cible 68 participantes directes au sein des coopératives de Tilouine et Tinjdade, et 260 bénéficiaires indirectes dans l’oasis de Tinjdade. Pour sa 3ème année (2019-2020), l’objectif est d’atteindre 80 bénéficiaires directes au sein des coopératives d’Agadir et 240 bénéficiaires indirects dans la région d’Agadir-Taroudant.

Loubna Sabir parle du Maroc et du monde. Quid du monde, donc ?  Et bien, la Compagnie a lancé en 2010 l’initiative 5by20, dont l'objectif est d'assurer l'autonomie financière de cinq millions de femmes entrepreneurs, dans le monde, d’ici à 2020. A aujourd’hui, ce sont 2.4 millions de femmes qui ont été autonomisées financièrement dans le monde, à travers plusieurs types de projets dans 75 pays.

Pour plus d'informations, prenez une grande rasade de Coca, puis visitez Coca-Cola Journey sur www.coca-colamaroc.ma/

 

Partager cet article :

Commentaires