Panorapost



Maroc |

Publié le 15 février 2018

Trois éléments suspects d’appartenir à Daech, dont un ancien du Polisario, arrêtés par le BCIJ

Partager cet article :

Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a procédé ce jeudi 15 février à l’arrestation de trois éléments dangereux ayant fait allégeance à l’organisation terroriste dite « Etat islamique », ou Daech. Ils sont âgés entre 24 et 30 ans, et s’activent dans les villes de Laâyoune, Salé et Marrakech, indique un communiqué du ministère de l’intérieur.

Les investigations menées ont montré que les mis en cause, qui ont prêté allégeance au calife autoproclamé de « Daech », sont impliqués dans l’incitation au meurtre en exécution de l’approche sanglante de cette organisation terroriste, parallèlement à leur intention d’acquérir des expertises dans le domaine de la fabrication d'engins explosifs, précise le communiqué.

Les premiers éléments de l'enquête révèlent également que l’un de ces éléments, qui avait rallié dans le passé les camps des séparatistes du « Polisario » à Tindouf, était en cours de préparation pour perpétrer des actes terroristes à l’intérieur du royaume, conformément aux instructions qu’il a reçues de son groupe.

L’opération de perquisition a permis la saisie d’un ensemble d’équipements électroniques, d’une « carte d’identité » délivrée à l’un des mis en cause par la RASD, d’un uniforme militaire du Polisario et d’un drapeau du même groupe.

Il s’agit de la première fois que le BCIJ fait le lien entre le Polisario et Daech, ce qui extrêmement important et aussi dangereux, en plus d’être préoccupant pour l’Algérie qui soutient corps et âme le Polisario. Si cette liaison entre le Polisario et Daech est judiciairement établie - nous en sommes encore aujourd’hui aux investigations policières -, Alger devra expliquer sa position et ses relations.

AB

Partager cet article :

Commentaires