Panorapost



Maroc |

Publié le 13 février 2018

La politique des petits pas du Maroc à la Cédéao

Partager cet article :

Le Forum du parlement de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’ouest (Cédéao) s'est ouvert ce lundi 12 février à Dakar. Présidé par le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall, la rencontre est axée autour du thème : "Les enjeux et défis de la libre circulation dans l'espace Cédéao et de la Migration". Le Maroc est présent à cette rencontre.

« Nos frontières résultent d'un partage colonial. Vous vous rappelez du Congrès de Berlin en 1885. Et ceci est un partage arbitraire que des réalités sociologiques ignorent. Bien des familles dans nos pays restent divisées de part et d'autre d'une frontière. (…) Aujourd'hui, notre combat et notre obligation sont de réunir tous ces peuples, tous ces États et en faire une communauté de destins », a déclaré le Président de la Commission de la Cédéao Moustapha Cissé Lô.

Le président sénégalais a pour sa part annoncé que la finalité de l'intégration n'est pas seulement de générer des textes et de susciter un sentiment non satisfait de vie communautaire, mais «  aussi et surtout de faire en sorte que ces textes soient appliqués de manière à ce que chaque citoyen se sente effectivement chez lui partout dans l'espace communautaire ». Et c'est pourquoi la Cédéao des peuples doit être « un espace sans rigidité frontalière, un espace sans tracasserie aucune quand un citoyen se déplace d'un pays à un autre et surtout sans perceptions indues sur le commerce des biens et des personnes », ajoute M. Sall.

La présence du Maroc à ce forum n’est pas seulement technique, car le Maroc aujourd’hui est le porte-étendard de l’Afrique pour une organisation de la migration, comme en attestent les déclarations du roi Mohammed VI lors du dernier sommet de l’Union Africaine et bien avant cela à la rencontre UA/UE du 30 novembre 2017 Abidjan. En plus de l’agenda décliné par le Maroc sur la question de la Migration.

Autre aspect de la présence du Maroc à ce forum, la politique, quand on sait que le dossier marocain est en étude, pour analyser les voies et moyens d’intégrer le royaume au sein de la Cédéao.

En attendant les résultats du forum et de l’étude, le Maroc prend ses quartiers petit-à-petit au sein de la communauté ouest-africaine. 

Mouhamet Ndiongue

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires