Panorapost



Maroc |

Publié le 09 février 2018

La majorité gouvernementale s’est (finalement) réunie dans une ambiance positive et constructive

Partager cet article :

Alors qu’on pensait qu’il y avait péril en la demeure gouvernementale après les déclarations incendiaires de l’ancien chef du gouvernement et du PJD Abdelilah Benkirane, et après le boycott du Conseil de gouvernement par les ministres RNI, il semblerait que les choses aillent finalement vers une accalmie des tensions et une victoire de la raison. La majorité, avec ses six secrétaires généraux et le président du RNI, s’est réunie, et les dissensions vont se tasser.

Samedi 3 février, M. Benkirane avait publiquement dit pis que pendre du RNI, d’Aziz Akhannouch et de l’USFP. Jeudi 8 février, le RNI met une pression sur la majorité en brandissant l’arme du boycott du Conseil de gouvernement, une décision théorique en cela que la plupart des ministres étaient à l’extérieur du royaume, à l’exception de Moulay Hafid Elalamy qui, selon une source gouvernementale haut placée, a argué d’un état de fatigue pour ne pas aller au Conseil (où il devait pourtant présenter un exposé sur la candidature du Maroc pour l’organisation du Mondial 2026).

Le soir même de ce jeudi, la majorité s’est réunie. Selon un des participants à cette réunion, « les choses se sont passées dans une entente cordiale et une ambiance positive, le chef du gouvernement minimisant les propos de son prédécesseur ». « Une déclaration de Saadeddine Elotmani devrait être publiée dans les heures qui viennent », ajoute notre source, qui insiste sur le pragmatisme et la cohésion du gouvernement et de la majorité.

Il semblerait que la raison ait gagné car il ne faut surtout pas donner suite et crédit aux propos de M. Benkirane désormais simple citoyen, mais un simple citoyen qui œuvrerait à saper la cohésion de la majorité, car il ne se remet toujours pas de sa révocation le 15 mars 2017 de la fonction de chef du gouvernement.

AB

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires