Panorapost



Business |

Publié le 06 février 2018

E-sport,  une pratique déjà populaire au Maroc

Partager cet article :

(Contenu de marque)

Le sport est une activité humaine connue, sous toutes ses déclinaisons. Avec le développement technologique, un nouveau type est apparu, qui est le sport électronique, ou le e-sport. Il ne s’agit pas vraiment d’une activité sportive dans le sens classique du terme, mais cette discipline, puisque c’en est une, est en passe d’être considérée comme un vrai sport.

Qu’est-ce que le e-sport ?

L’e-sport, c’est la pratique des jeux vidéo où le joueur affronte, seul ou en équipe, d’autres joueurs, au moyen de consoles ou d’ordinateurs, via internet. Aujourd’hui, l’e-sport rassemble des millions de fans de par le monde, avec ses coachs, commentateurs, sponsors, et un public de plus en plus nombreux.

Voici ce qu’en dit le CIO : « Les sports électroniques de compétition pourraient être considérés comme une activité sportive ».

L’e-sport a déjà une histoire…

L’e-sport n’est pas un phénomène nouveau. Dans les années 70, déjà, on pouvait assister aux premières compétitions de jeux vidéo, dans une sorte d’ancêtre de l’e-sport.

Il faudra attendre le milieu des années 90pour voir l’e-sport s’inviter dans les chaumières et prendre peu à peu une dimension globale.

En France, par exemple, des événements comme la GamersAssembly en 2000, rassemblaient déjà des centaines de joueurs, néophytes ou aguerris. Pour son édition 2016, elle a réuni plus de 1.800 joueurs au cours de 22 tournois.  L’e-sport a même son « Mondial », l’Electronic Sport World Cup, dont la première compétition a été organisée en 2003 au Futuroscope de Poitiers.

Au Maroc, la discipline compte près de  1 million pratiquants dans toutes les régions du pays. Des joueurs marocains ont même déjà réussi à s’illustrer lors de compétitions internationales, suivies par des millions d’internautes et de téléspectateurs partout dans le monde.

Des chiffres… et des chiffres !

En théorie, tous les jeux vidéo pratiqués en réseau peuvent être considérés comme du e-sport mais il existe des jeux devenus mythiques comme League of Legends, Call of Duty, StreetFighter ou encore FIFA pour les mordus du ballon rond virtuel.Et tout cela génère de l’argent…

Ainsi que le montre le schéma ci-dessous, la taille du marché mondial d’e-sport est de 1,5 milliard USD.

 On constatera que la moitié de cette somme, déjà colossale, est engloutie dans les investissements. Le e-sport, y compris au Maroc, est donc appelé à se développer encore plus.

L’audience mondiale de l’e-Sport a dépassé 665 millions de spectateurs et 15,6 milliards d’heures de visionnage, ouvrant sur l’organisation de 390 tournois et de 43 disciplines dans le monde entier.

Et au Maroc ?

Ils sont donc  1 million de jeunes à s’adonner à cette nouvelle pratique de l’e-sport. Inwi a saisi l’importance du gaming au Maroc et s’est engagé aux côtés du collectif « Moroccan Game Developpers » pour créer des jeux 100% marocains, dans l’objectif d’en faire une véritable industrie.

Des fruits de cet engagement sont nés des produits « made in Morocco », pour des Marocains, réalisés par des Marocains. Ces jeux, inspirés de notre culture, ont connu le succès, comme «Z7am» et «Trombiya», tous deux disponibles sur « La3b’in », la plateforme inwi consacrée au gaming, et qui fait de l’entreprise le seul opérateur marocain à disposer d’une plateforme entièrement dédiée aux jeux 100% marocains sur mobile.

Puis,inwi a développé et structuré la pratique de cette discipline au Maroc, créant en partenariat avec Area12, «inwi e-league».

Qu’est-ce que la « inwi e-league » ?

Un programme de compétitions professionnelles sur toute l’année, ouvert à tous les joueurs marocains autour de 8 jeux phares comme League of legends, FIFA 2017, The King of Fighters XIV, Street Fighter V, Clash Royale…

Depuis son lancement en mai 2017, inwi e-league est devenue une référence et attire plus de 20.000 Gamers marocains et 5millions de personnes qui ont interagi avec la plateforme.

Inwi e-league et AREA 12 ont enfin intégré l’ESWC (e-Sport World Convention). Chaque année, le vainqueur de la compétition se verra automatiquement qualifié et pris en charge pour représenter le Maroc lors des championnats du monde au Paris Games Week.

Voici ce que dit le manager des Contenus à inwi, Brahim Amdouy de l’e-sport : « La création de la inwi e-league confirme l’engagement constant de l’opérateur pour accompagner au quotidien les gamers, les développeurs et les passionnés d’E-sport au Maroc. Le Royaume compte des milliers de pratiquants de cette discipline sportive à part entière. Notre objectif est de participer à structurer la pratique de l’E-sport au Maroc, d’offrir aux joueurs des espaces et des plateformes de compétition aux standards internationaux et de faire du Maroc une étape de qualification aux manifestations internationales en matière d’E-sport ».

Voici comment faire… pour faire de l’e-sport…

Vous êtes, donc, joueur, vous êtes sportif, vous êtes - ou pas - geek, vous êtes passionnés de jeux, de sports et d’électronique, et vous voulez jouer.

Alors, là, dans ces conditions, les choses sont très simples : il vous suffira pour découvrir la « inwi e-league » et de passer au stade professionnel en allant sur https://www.inwi.ma/e-league.

NA

Partager cet article :

Commentaires