Panorapost



Maroc |

Publié le 01 février 2018

Démantèlement d’une cellule de 7 présumés terroristes à Meknès et Tanger

Partager cet article :

Après une accalmie de près de deux mois, où le Bureau central des investigations judiciaires n’a pas fait d’annonces d’arrestations de terroristes présumés, l’organe de lutte antiterroriste, relevant de la DST, vient de révéler que ses équipes ont appréhendé ce 1er février sept personnes suspectées de liens avec l’organisation terroriste dite « Etat islamique », ou Daech.

Les sept individus, arrêtés à Meknès et à Tanger, s’activaient pour rejoindre le groupe terroriste et avaient déjà commencé à diffuser ses messages et à faire la promotion de ses actions terroristes. Ils s’apprêtaient en outre, selon le BCIJ, à passer à l’acte en entreprenant des opérations visant à porter atteinte à certaines institutions et personnalités, dont la nature et l’identité n’ont pas été divulguées.

Les premiers éléments d’informations  indiquent que les policiers d’Abdelhaq Khiame ont mis la main lors de leurs investigations sur un attirail d’appareils électroniques, de même que des armes blanches. Les liens des membres de la cellule démantelée avec Daech sont confirmés par la littérature - livres et tracts - vantant les actes et l’ « idéologie » de l’organisation, en passe d’être défaite sur le théâtre d’opérations irako-syrien.

L’enquête se poursuit…

AB

 

 

Partager cet article :

Commentaires