Panorapost



Economie |

Publié le 31 janvier 2018

La flexibilité du dirham est une « décision souveraine », selon le chef du gouvernement

Partager cet article :

En adoptant un régime de change flexible, le gouvernement a pris une décision souveraine qui n'a pas été dictée par une institution régionale ou internationale, a expliqué le chef du gouvernement, Saadeddine Elotmani, répondant aux commentaires de plus en plus acerbes sur cette question, réaffirmant que les institutions financières internationales n’ont pas prise sur  les décisions politiques du pays..

« Lorsqu'il a décidé de passer vers un régime de change flexible, le Maroc n'a pas été soumis aux diktats d'aucune partie. Le royaume a fait son choix en impliquant l'ensemble des institutions nationales concernées par ce dossier et ce après une inflexion qui a duré plus d'une décennie », a souligné le chef du gouvernement dans une allocution lors de la conférence régionale de haut niveau qui se tient à Marrakech sous le thème « possibilités pour tous: promouvoir la croissance, l'emploi et l'inclusion dans le monde arabe ».

« Cette décision aussi volontaire qu'elle soit a été prise suite à un long processus de concertation et à l'adoption de l'ensemble des mesures nécessaires devant garantir la réussite de cette transition », a poursuivi le chef du gouvernement.

Organisée à l'initiative du Maroc, du Fonds monétaire international (FMI), du Fonds monétaire arabe (FMA) et du Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES), cette conférence a pour objectif d'échanger autour des moyens à même de relever les défis qui entravent les politiques du développement inclusif et d'examiner les mesures nécessaires pour élargir le champ d'exécution des réformes en vue de créer plus d'opportunités, notamment au profit des jeunes et femmes.

Avec  MAP

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires