Panorapost



Maroc |

Publié le 09 janvier 2018

Le ministre de la Communication s’agace…

Partager cet article :

Mohamed Laâraj, ministre de la Communication et de la Culture, et ministre aussi par intérim de l’Education, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique est agacé. Et il le dit. Pour lui, il est possible qu’un journaliste soit poursuivi en dehors du cadre du Code de la presse, car il y a trop de sites.

Cela serait normal si un journaliste commet un acte relevant du Code pénal. Mais Mohamed Laâraj va plus loin. Il a affirmé ce lundi, à la Chambre des représentants, que « si le gouvernement défend la liberté d’expression et se tient aux acquis constitutionnels en matière de libertés, il estime  aussi qu’il n’y a pas de mal à organiser la profession en dehors des dispositions du Code de la presse ».

En filigrane, la poursuite judiciaire entamée contre des journalistes ayant divulgué une partie des débats d’une commission d’enquête parlementaire de la Chambre des conseillers sur la réforme des retraites. Ils sont passibles de 5 ans de prison, mais comme ils ont révélé également certains détails de l’audition de l’ancien chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, leur peine pourrait même être doublée.

Cela ne dérange pas outre mesure M. Laâraj qui, au lieu de penser à faire évoluer la loi vers plus de souplesse dans l’information, explique sa position par la prolifération des sites  non conformes à la loi, mais qui exercent pourtant la profession de journalisme. Et le ministre de préciser que jusqu’à aujourd’hui, « seuls » 536 sites ont demandé leur mise en conformité, en annonçant leur mise en ligne et en déposant leur dossier auprès des services du parquet.

Concernant le Conseil national de la presse, le ministre Laâraj considère – contre toute logique – qu’il n’y a aucun retard à sa mise en place, bien que la loi le concernant ait été publiée au Bulletin Officiel voici près de 18 mois… Cela étant, à en croire le responsable, « les dernières touches sont en train d’être apportées à ce Conseil, qui sera installé dans les semaines qui viennent »…

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires