Panorapost



International |

Publié le 22 décembre 2017

Le détail du vote de l'ONU contre le changement du statut de Jérusalem

Partager cet article :

C’est un véritable camouflet qui a été infligé par l’assemblée générale de l’ONU ce jeudi 21 décembre au président américain Donald Trump, une humiliation aussi historique que la décision qui en a été à l’origine. Invités à se prononcer sur la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, 128 pays ont voté contre le changement du statut de la ville, 9 se sont prononcés pour et 35 Etats se sont abstenus.

Malgré les menaces des Américains et les insultes des Israéliens, rares sont les pays qui ont déclaré leur adhésion à la décision américaine. Et l’examen de ces Etats qui ont soutenu les Etats-Unis et Israël montre l’isolement de la première puissance mondiale.

Pays ayant voté en faveur des Etats-Unis : USA, Israël, Guatemala, Honduras, Iles Marshall, Micronésie, Palau, Nauru et Togo (seul pays africain à s’être prononcé en faveur du changement du statut de Jérusalem)

Pays ayant choisi de s’abstenir : Argentine, Australie, Bénin, Bhutan, Bosnie, Canada, Croatie, République Tchèque, République dominicaine, Equateur, Guinée, Fiji, Haiti, Hongrie, Jamaïque, Latvia, Lesotho, Mexique, Panama, Paraguay, Philippines,  Pologne, Roumanie, Rwanda, 7 petits iles-nations, Soudan du sud et Ouganda.

Voici la liste des grandes économies et leur vote : USA: Contre, Chine: Pour, Japon: Pour, Allemagne: Pour, UK: Pour, France: Pour, Inde: Pour, Italie: Pour, Israël: Contre, Brésil: Pour, Canada: Abstention, Russie: Pour ,Australie: Abstention, Espagne: Pour, Mexique: Abstention, Indonésie: Pour, Turquie: Pour, Pays Bas: Pour.

C’est donc dans la puissance des Etats ayant voté contre la décision de Washington, et surtout dans celle des Etats ayant soutenu Trump que l’on voit l’étendue du camouflet infligé à ce dernier.

Or, vu la nature de la personnalité du chef de l’Exécutif US, il faudra s’attendre aux représailles promises, ce qui favorisera le basculement de  ces Etats « punis » par Trump dans les orbites russe et/ou chinoise.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires