Panorapost



Maroc |

Publié le 07 décembre 2017

PJD : l’instance nationale d’arbitrage rejette les recours en faveur de Benkirane

Partager cet article :

Cela fait deux jours et demi que l’instance nationale d’arbitrage du PJD se penche sur les recours déposés contre le Conseil national extraordinaire du 25 novembre, qui a interdit un 3ème mandat à Abdelilah Benkirane. Elle vient de les rejeter tous en bloc.

Les questions étaient les suivantes : qui établit l’ordre du jour du congrès, le Conseil national du parti ou le congrès lui-même ? Une fois que le Conseil national a bouclé l’ordre du jour du congrès, celui-ci a-t-il, ou non, le droit d’ajouter un ou plusieurs autres points durant ses travaux ? L’instance d’arbitrage a répondu que c’est le Conseil qui établit l’ordre du jour et que le congrès n’a pas le droit de le modifier.

Le 25 novembre, le Conseil national avait refusé d’inclure la question de l’amendement de l’article 16 des statuts, qui prévoit deux mandats de secrétaire général, à l’ordre du jour du congrès. Le 2 décembre, le secrétariat général avait entériné cette décision du Conseil, ajoutant que la mission du congrès est de se prononcer uniquement sur les points inscrits à l’ordre du jour.

Une centaine de recours, dont 46 autorisés, car émanant de congressistes, ont été déposés devant l’instance d’arbitrage qui, après deux jours et demi, a rendu son avis : seul le Conseil national est habilité à élaborer l’ordre du jour, et le congrès n’a le droit de rien y changer.

AB

Partager cet article :

Commentaires