Panorapost



International |

Publié le 06 décembre 2017

Johnny Hallyday, l’icône de la chanson française, est mort

Partager cet article :

Le chanteur français Johnny Hallyday est mort cette nuit chez lui à 74 ans, des suites d’un cancer des poumons. Sa mort a été annoncée par sa famille dans la nuit. Il aura marqué la scène française avec une longévité hors du commun, après deux tiers de siècle sur scène. La France entière lui rend hommage.

Née le 15 juin 1943 sous le nom de Jean-Philippe Smet, changé plus tard pour le nom de scène de Johnny Hallyday, la superstar de la variété et du rock français avait révélé au printemps dernier être atteinte d'un cancer du poumon, qui l'a finalement emportée. Depuis quelques semaines, son état de santé donnait des signes alarmants de dégradation. Visiblement fatigué pendant la tournée des Vieilles Canailles, en juin et juillet derniers, pendant laquelle il s'est produit le plus souvent assis, Johnny Hallyday avait été hospitalisé quelques jours après le dernier concert.

En mars 1960, il sort un premier disque, avec notamment les titres T’aimer follement et Laisse les filles. La même année, en juin, il sort un deuxième disque, Souvenirs souvenirs, qui est son premier tube. C’est le vrai début de sa carrière. Il commence à se produire sur scène, et triomphe lors du premier festival rock organisé au Palais des sports, en 1961. Il se produit à l’Olympia et sort l’album Salut les copains, en référence à la célèbre émission de radio créée en 1959 sur Europe 1. Il devient l’« idole des jeunes ».

En 1965, il épouse la chanteuse Sylvie Vartan. Leur fils, David, naît en août 1966. Johnny est alors le chef de file des « yéyés », les héros des baby-boomers. Il évolue vers la pop et le rythm’n’blues avec l’album Génération perdue. Puis, après plusieurs idylles et histoires d’amour, il rencontre Laeticia Boudou en 1996, et elle l’accompagnera pour le reste de sa vie.

Johnny Hallyday a bâti et pendant plus d'un demi-siècle sa carrière de chanteur et d'inusable homme de scène sur la passion du rock américain et de son aura première de rébellion.  Marathonien des tournées qui font le lien avec les publics, Johnny Hallyday a vendu plus de 110 millions de disques, enregistré plus de 40 albums et un millier de chansons dont un quart d'adaptations, surtout de titres américains ou britanniques.

Véritable icône en France et en Belgique, ami des stars, des politiques et du public, il n’aura pourtant jamais véritablement percé en terres anglo-saxonnes, ou ailleurs.

La France perd un de ses plus grands monuments.

Agences

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires