Panorapost



Maroc |

Publié le 04 décembre 2017

Le RNI en congrès régional à Tanger, pour un diagnostic régional, et des solutions adaptées

Partager cet article :

Le RNI poursuit ses tournées et rencontres régionales… Après les universités d’été et d’automne, et après  le congrès de la Jeunesse du parti, ce dernier a organisé ce dimanche 3 décembre son congrès régional à Tanger. Le président Aziz Akhannouch était là, accompagné du coordinateur de la Région Tanger-Tétouan-al Hoceima Rachid Talbi Alami. Les grandes lignes du programme et de l’identité du RNI étaient au programme.

« Éducation, santé et emploi » étaient les maîtres-mots des interventions des uns et des autres, le RNI ayant mis en place ses outils électroniques d’échange et de communication. Dans son allocution, Aziz Akhannouch a apporté des indications chiffrées sur l’enseignement dans la Région. Ainsi, il a expliqué qu’ «  à Tanger-Tétouan-al Hoceima, 8% des élèves arrivent jusqu’au baccalauréat, et 5% obtiennent un diplôme universitaire. Quant à l’analphabétisme, il est ici de 31% de la population, qui est de 3,5 millions de personnes ». Ce qui est beaucoup pour l’analphabétisme et pas assez pour les cursus… le chômage, de plus, dans la Région, est de 15% de la population active, bien que la Région soit le second pôle économique du royaume. Et pour ce qui est de la santé, explique Akhannouch, la Région offre 3.000 lits, soit 1 pour 1.100 habitants, et le nombre de médecins est de 4.400 praticiens. Voilà pour l’état des lieux. Très largement perfectible.

Pour le traitement de ces problèmes, Aziz Akhannouch a indiqué que cette rencontre, qui marque le lancement d’une série de congrès régionaux à travers le pays, présente l’opportunité d’ouvrir un débat sérieux, constructif et élargi afin de tracer les contours du positionnement politique du parti, et partant, de mieux servir les intérêts du citoyen. Dans chaque Région, spécifiquement.

Une plateforme du parti a été mise au service des congressistes (RNI Direct), qui étaient au nombre de 300 environ selon les organisateurs. Et cette plateforme a servi aussi, et surtout, aux membres du parti, dans la Région et ailleurs, à exprimer leurs points de vue et soumettre leurs propositions et idées.

A l’issue de ce congrès régional, 142 membres ont été élus au sein du Conseil régional du parti. Ils auront en charge l’élaboration d’une plateforme de suggestions et de l’offre politique spécifique pour la Région Tanger-Tétouan-al Hoceima.

Le prochain congrès régional du RNI est programmé à Rabat, le 9 décembre.

Le RNI est donc sur de nouveaux rails depuis plusieurs mois. En effet, ce parti nous a habitués à n’apparaître qu’en périodes électorales, avec les résultats qu’on sait. Mais les succès électoraux obtenus dernièrement à Taroudante et à Agadir montrent que la nouvelle approche du président Akhannouch commence à porter ses fruits, face à ce qui semble être une période de doutes et de tangage de son compétiteur, le PJD. Il reste à plus communiquer encore pour le RNI, afin effacer cette image de parti léthargique et électoraliste, et d’affirmer son nouveau positionnement sur l’échiquier politique national.

AB

Partager cet article :

Commentaires