Panorapost



Economie |

Publié le 11 novembre 2017

La dette publique du Maroc dépasse 70% du PIB et le ministère des Finances s’engage à la réduire

Partager cet article :

A fin octobre 2017, la dette publique marocaine s’élevait à 684,3 milliards de DH (MMDH), avec une composante intérieure de 536,94 MMDH et une dette extérieure de 147,37 MMDH. A la même période, les ces remboursements (principal et intérêts) s'élevaient à 117,1 MMDH, dont près de 11 milliards pour le seul service. Le ministre des Finances Mohamed Boussaïd a affirmé que le gouvernement s’attelle à réduire cet endettement qui dépasse les 70% du PIB (101 milliards de dollars en 2016).

Mohamed Boussaïd, qui présentait le projet du budget sectoriel du ministère de l’Economie et des Finances à la Chambre des Représentants, a souligné que son département s’attache aussi à mettre en place les mécanismes adéquats pour évaluer et suivre les répercussions des changements du taux de change sur la dette publique. Le ministère travaille également à améliorer les conditions de financement de l’économie au titre de l’année 2018.

Pour accélérer la croissance économique, le ministère prévoit aussi d’améliorer le cadre législatif des microcrédits, de promouvoir la nouvelle stratégie de financement des jeunes entreprises et de développer le secteur financier à travers la mise en œuvre du cadre organisationnel des banques participatives.

Le ministère compte, par ailleurs, soutenir la bonne gouvernance en adhérant à la nouvelle approche de gestion de l’investissement public (PIMA), qui vise à rationaliser la préparation, l’évaluation et l'approbation des projets publics, a relevé Mohamed Boussaïd, ajoutant que son département prévoit aussi l’encouragement de l’investissement et l’accompagnement des grands chantiers en assurant notamment l’appui du Plan Maroc Vert dans le cadre d’un partenariat avec le secteur agricole.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires