Panorapost



Sport |

Publié le 05 novembre 2017

Victoire du WAC, la joie ! (en photos et vidéo)

Partager cet article :

Il existe des moments dans la vie d’une ville, d’un pays, qui se passent de commentaires. C’est ce qui s’est produit hier à Casablanca, où la victoire du WAC à la finale de la Ligue des Champions africaine a été saluée par tous les Casablancais, et avec eux les Marocains.

Les félicitations

Que l’on soit wydadi ou non, on s’est réjoui et félicité de cette victoire, remportée au terme d’un match haletant, où les Egyptiens d’al Ahly ont tout fait pour arracher leur 9ème trophée, alors que le WAC se battait pour son second. Il l’a eu.

Le roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec l’entraîneur Houcine Ammouta, et le capitaine de l’équipe, Brahim Nekkach (mais pas le président du club Saïd Naciri, membre du PAM… pas de mélange des genres).

Pour sa part, le chef du gouvernement Saadeddine Elotmani a également adressé ses félicitations au club, souhaitant dans la foulée la qualification de l’équipe du Maroc au Mondial russe, le 11 novembre, à l’issue de son match contre la Côte d’Ivoire.

On cherche toujours le ministre de la Jeunesse et des Sports…

La joie

Dans la capitale économique, on ne pouvait plus s’entendre dès le coup de sifflet final. Des voitures, des motos, des piétons, et même des triporteurs, mobilisés pour l’occasion. La ville était rouge de plaisir et rouge tout court, aux couleurs du club champion d’Afrique.

Il n’y avait plus de quartiers huppés ou de quartiers populaires, de Casablancais footeux ou indifférents. On ne voyait que des vidages souriants, voire rigolards, et des jeunes danser.

L’humour

Comme toujours, les Marocains ne sont pas avares d’humour. Ainsi, ces inscriptions : « Bravo le WAC, mais Dimaraja ! » qui ont fleuri sur les réseaux sociaux.

Ou encore, quand le chef du gouvernement a félicité le club, et après sa bévue de jeudi soir, quand il avait annoncé par erreur l’arrestation des meurtriers de Marrakech, des internautes lui ont répondu pour la victoire du WAC : « En êtes-vous sûr ? »…

Bravo au WAC, et merci.

Partager cet article :

Commentaires