Panorapost



Sport |

Publié le 14 octobre 2017

Le Maroc dépose officiellement, et fort discrètement, sa candidature pour le Mondial 2026

Partager cet article :

La Fédération royale marocaine de football a déposé le dossier de candidature à l’organisation du Mondial 2026. L’information a été mise en ligne sur le site de la FRMF, en arabe seulement et en trois lignes. Disons-le, cela commence mal !

En août dernier déjà, le Maroc avait attendu l’ultime délai pour annoncer sa candidature, et l’information avait aussi à cette époque fait l’objet d’un service minimum de la FRMF. Quelques lignes et puis s’en vont… Il s’agit pourtant de la compétition sportive la plus prestigieuse et la plus populaire au monde, bien plus que les Olympiades. Et les Marocains, ordinairement tapageurs, font montre dans cette affaire d’une inhabituelle, étrange et même inquiétante discrétion.

C’est Tarek Najem, le secrétaire général de la FRMF, qui s‘est donc transporté à Zurich, au siège de la FIFA, pour remettre le dossier de candidature du Maroc, que l’on espère volumineux et surtout consistant. Pas de conférence de presse du président de la FRMF Fouzi Lekjaâ, pas de prise de parole d’un certain Rachid Talbi Alami, ministre de la Jeunesse et des Sports. Pas de noms de villes potentiellement retenues… Rien, un voyage à Zurich, et c’est tout.

En face, l’immense et imposante candidature du trio nord-américain Etats-Unis, Canada et Mexique., avec 32 villes susceptibles d’être retenues pour les premiers, 4 pour le second et 3 pour le troisième, soit une quarantaine de villes au total, et non des moindres…  Ainsi, par exemple, aux USA, Atlanta, Miami,  Boston, New York,  Chicago,  Dallas, Detroit, San Francisco, Las Vegas, Washington DC, Los Angeles. Au Canada,  Montréal, Toronto, Vancouver, et au Mexique, Mexico, Monterrey.

La communication, dans ces pays, bat déjà son plein, tout le monde, ou presque, ayant des choses à dire, ou presque. Chez nous, au Maroc, les infrastructures sportives sont là mais 6 terrains aux normes Fifa manquent… les infrastructures routières sont bonnes, mais en dehors des autoroutes, que valent réellement nos routes ? Et nos capacités hôtelières ? Et hospitalières ?... Et 2026 sera le premier Mondial à 48 pays... Il faut savoir recevoir toutes ces équipes, et leurs supporters, sachant que l'Europe n'est pas loin, et que le public sera nombreux, très nombreux... En pleine année électorale qui plus est...

Si cette candidature est un effet de manches ou un coup de com, mieux vaut la retirer… si elle est un acte de « vanité nationale », il vaut mieux également la retirer. Nos challengers sont énormes et impressionnants. Mieux vaut éviter au Maroc une déconvenue, du genre de 0 voix au vote Fifa…

Le choix du/des pays organisateur(s) sera annoncé lors du Congrès de Moscou en 2018 organisé en marge du Mondial en Russie (14 juin-15 juillet).

Aziz Boucetta

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires