Panorapost



Maroc |

Publié le 14 octobre 2017

Importante opération du BCIJ, 11 individus de Daech mis hors d’état de nuire, et un arsenal impressionnant saisi

Partager cet article :

Les éléments du Bureau central d’investigations judiciaires, ou BCIJ, ont appréhendé ce samedi  11 éléments partisans de Daech qui s’activent à Fès, Meknès, Khouribga, Casablanca, Zaouiat Cheikh, Sidi Bennour, Demnate et Sidi Harazem. Ces gens, toujours suspects en attente de leur jugement, menaçaient de commettre des attentats sur le territoire national.

Un véritable arsenal multiforme a été saisi dans la planque de cette cellule par les hommes d’Abdelhaq Khiam :

  • Trois pistolets ;
  • Deux fusils de chasse ;
  • Une quantité importante de munitions ;
  • Des petites bonbonnes de gaz butane ;
  • Des bombes lacrymogènes ;
  • Une grande quantité de liquide suspect ;
  • Des produits chimiques susceptibles d’être utilisés dans la préparation des explosifs ;
  • Deux gilets destinés à la fabrication de ceintures explosives ;*
  • Du matériel entrant dans la fabrication de bombes, comme du fil électrique et des clous ;
  • Des pesticides toxiques ;
  • Des bâtons électriques et télescopiques ;
  • Des appareils de télécommunication et plusieurs équipements électriques ;
  • Des armes blanches de différentes tailles ;
  • Des menottes en plastique ;
  • Des menottes en plastique ;
  • De fortes sommes d’argent.

En outre, l’opération s’est soldée aussi par la saisie d’une voiture suspecte près de la planque sûre, propriété d’un des membres de la cellule, contenant des produits suspects qui seront identifiés par la police scientifique et technique , qui examinera et analysera tous les autres produits, chimiques ou non, pour connaître leur dangerosité, leur provenance et la nature des actions qui devaient être entreprises.

Un véritable arsenal qui laisse penser à des attentats multiples et de grande envergure, peut-être aussi des opérations de prises d’otages. Avec cet arsenal, les terroristes pouvaient commettre des attaques ciblées contre des personnes, des assauts à l’explosif ou des agressions sauvages à l’arme blanche.

Selon le ministère de l’Intérieur, les membres de cette cellule avaient planifié des opérations terroristes très dangereuses qui devaient prendre pour cible des sites sensibles à l’instigation de coordonnateurs d’une des branches de Daech. L’aspect dangereux de cette cellule réside dans la grande expertise accumulée par l’un de ses membres dans la fabrication d’explosifs et d'engins piégés.

Cette opération sécuritaire proactive confirme encore une fois les répercussions dangereuses de l’appareil de propagande de l’organisation terroriste dite "Etat islamique", qui ne cesse d’inciter ses partisans à intensifier les attaques terroristes hors des zones de son influence, après avoir perdu beaucoup de terrain, d’hommes, de matériel et surtout d’assurance sur la scène syro-irakienne.

Avec MAP

Partager cet article :

Commentaires