Panorapost



International |

Publié le 13 octobre 2017

Etats-Unis et Israël quittent l’UNESCO

Partager cet article :

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi leur retrait de l'Unesco, l'accusant d'être anti-israélienne, au moment même où l'institution, en perte de vitesse, s'apprête à élire son prochain directeur général. Israël a à son tour annoncé son prochain retrait de l'institution, la qualifiant de « théâtre de l'absurde où l'on déforme l'histoire au lieu de la préserver ». Les deux Etats pensent que l’UNESCO fait « une trop grande place à la Palestine ».

La décision américaine deviendra effective à la fin de l’année 2018. Déplorée par la directrice générale sortante de l’organisation, Irina Bokova, elle a été suivie quelques heures plus tard par un retrait d’Israël, très critique depuis des années vis-à-vis de l’Unesco. « Nous entrons dans une nouvelle ère aux Nations unies, celle où, quand on pratique la discrimination contre Israël, il faut en payer le prix », a déclaré dans un communiqué Danny Danon, ambassadeur d’Israël auprès de l’ONU.

L'Unesco est actuellement en train de sélectionner son prochain directeur général, après huit ans de mandat de la Bulgare Irina Bokova. Deux candidats font la course en tête : l'ancienne ministre de la Culture française Audrey Azoulay et le diplomate qatarien Hamad bin Abdulaziz al-Kawari.

L’annonce du retrait américain survient donc en pleine course à la succession de Mme Bokova. Le candidat du Qatar affrontera la candidate de la France ou celle de l’Egypte, Moushira Khattab, qui devaient être départagées par un vote vendredi. L’Unesco est devenue l’une des arènes de la rivalité diplomatique d’Israël avec les Palestiniens, surtout depuis l’admission de la Palestine en 2011.

«Cette décision n'a pas été prise à la légère », affirme Heather Nauert, la porte-parole du département d'État, citant «l'accumulation préoccupante d'arriérés » américains auprès de l'institution, «la nécessité d'une réforme fondamentale » et son «continuel travers anti-israélien ». Washington entend adopter le statut d'«observateur » non-membre une fois le divorce consommé, le 31 décembre 2018.

Partager cet article :

Commentaires