Panorapost



Maroc |

Publié le 11 octobre 2017

La Chambre des représentants demande des éclaircissements sur la Caisse de retraite des députés

Partager cet article :

C’était mercredi dernier 4 octobre… La Caisse marocaine des retraites, en charge des pensions des parlementaires retraités, annonçait son impossibilité de continuer de servir ces retraites, n’ayant plus d’argent à son crédit pour les députés. Branle-bas de combat et longs débats sur la question, très sensible… Mardi 10 octobre, le Bureau de la Chambre s’est réuni et a demandé des explications complémentaires.

Ainsi, il a été décidé de reporter la discussion au niveau du Bureau au jeudi 19 octobre, le temps de réunir et obtenir les informations statistiques et chiffrées sur ce régime de retraites : les cotisations des élus, le volume de fonds reçus par la CMR, détaillé par année depuis le début de ce régime…

Selon une source bien informée qui s’est confiée à notre confrère Mowatine.com, « toute décision qui sera arrêtée le sera en coordination entre les membres du Bureau et les chefs de groupes. Le président Malki a décidé de rencontrer et de se concerter avec les chefs des différents groupes parlementaires afin de les tenir informés et de discuter avec eux de la marche à suivre ». En clair, il y a péril en la retraite et il faut un consensus pour ne pas s’attirer les foudres de députés, appelés à voter la loi de Finances…

La même source ajoute et confirme que des contacts ont eu lieu entre le président de la Chambre Habib el Malki et le chef du gouvernement Saadeddine Elotmani et son ministre des Finances Mohamed Boussaïd. Le but de ces contacts est de trouver une solution. Cela infirme le propos du porte-parole du gouvernement Mustapha el Khalfi qui avait tranché en disant que tout cela est une affaire interne au parlement et que le gouvernement ne mettrait pas un kopeck de plus dans la trésorerie de l’institution parlementaire…

Jusqu’à présent, aucune décision commune entre gouvernement et Chambre des représentants n’a été prise, et que pour cela, il fallait avoir plus d’informations sur deux points essentiels : le coût de la liquidation de ce régime de retraite parlementaire et le coût de sa réforme.

Avec Mowatine.com

Partager cet article :

Commentaires