Panorapost



Maroc |

Publié le 10 octobre 2017

Pourquoi la Turquie intéresse tant les touristes (et étudiants) marocains

Partager cet article :

Les Marocains ont un véritable, et récent, engouement pour la Turquie. Chaque personne, si elle n’a pas été dans ce pays, connaît au moins une autre personne qui y a été, ou qui s’apprête à y aller. Plus que cela, les Marocains ont diversifié leurs contacts avec la Turquie, ne se contentant pas seulement d’y partir en touristes, mais aussi pour affaires ou études. Voici les raisons de cet engouement.

En premier lieu, il faut reconnaître que les principales destinations traditionnelles  des touristes marocains ont érigé des murs, en visas et en incompréhension mutuelle. Jadis, le Marocain qui voulait voyager parlait de France ou d’Espagne. Aujourd’hui, la Turquie a dépassé ces pays en attrait, et il faut dire que la culture musulmane des Trucs et le fait qu’ils accueillent les touristes marocains sans visa a joué un rôle primordial dans l’intérêt croissant que portent nos gens pour la Turquie.

Ensuite, les Turcs ont réussi à se faire connaître par leur production cinématographique, dense et diverse. Entre les séries qui montrent la Turquie moderne, ses belles villes et ses pâturages sans fin, et les films long-métrages qui exaltent la culture et l’histoire de ce pays, le Marocain qui s’y rend part en terres connues.

Et il y a les prix… Les Marocains doivent payer entre 6 et 8.000 DH pour passer une semaine en Turquie, en hôtel 4 étoiles, frais de transport aérien et sur place inclus. C’est moins cher que de passer une semaine dans les mêmes conditions, au Maroc, sans transport aérien.

Et tout cela a bien évidemment un résultat, un résultat chiffré que les Turcs viennent de publier. Ainsi, pour le seul mois d’août, ils ont été 4,6 millions de touristes à visiter le pays, et 22 millions sur les 8 mois écoulés de 2017, soit 26,4% de plus qu’au cours de la même période en 2016 en 2017. Cela devrait finir avec un nombre de 35 à 37 millions de touristes. Les Russes et les Allemands sont les premiers visiteurs de la Turquie. A, titre de comparaison, ils sont seulement 10 millions de touristes à visiter le Maroc chaque année, dont près de la moitié de binationaux, de Marocains du monde.

Concernant les études en Turquie, les Marocains commencent déjà à y penser. Ainsi, ils seraient entre 500 et 1.000 à poursuivre leurs études dans ce pays, qui offre des cursus adaptés aux besoins et souhaits de chaque étudiant, et qui permet des périodes de stages ou d’échanges dans des universités européennes, avec possibilités de bourses de l’Union européenne ou du pays d’accueil.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires