Panorapost



Maroc |

Publié le 05 octobre 2017

La pauvreté recule, mais en ville seulement

Partager cet article :

La pauvreté a fortement baissé en dix ans au Maroc mais reste très ancrée en milieu rural, selon une étude présentée par le Haut-commissaire au Plan Ahmed Lahlimi. Le nombre de personnes en situation de pauvreté est ainsi passé de 7,5 millions à 2,8 millions entre 2004 et 2014.

« La pauvreté n'est pas uniquement une affaire monétaire, elle est aussi liée aux conditions de vie des populations », a expliqué Ahmed Lahlimi. Il s’appuie sur l’étude de son organisme, qui tient en considération un ensemble de facteurs tels que  l'accès à l'éducation, le type de logement, la santé, la mortalité infantile, l'électricité, l'eau ou encore l'assainissement.

Cependant, ce sont essentiellement les villes qui ont profité de cette baisse de la pauvreté multidimensionnelle, dans un pays qui compte aujourd’hui 35 millions d’habitants (résidents au Maroc, sans compter les Marocains du monde), où la population rurale est d’environ 40% de la population totale  et où le chômage frôle la barre des 10%.

En 2014, 85,4% des personnes "multidimensionnellement pauvres" vivaient en milieu rural contre 80% en 2004, d'après cette même étude. La pauvreté monétaire touche, elle, 1,2 million de personnes. L'addition des deux formes de pauvreté concerne 4 millions d'individus, soit près de 12% de la population, vivant en grande partie en milieu rural. « Le monde rural est toujours aussi pauvre », insiste Lahlimi.

La cartographie de la pauvreté multidimensionnelle se veut un outil pour les décideurs politiques, à l'heure où le pays accentue ses politiques régionales de développement, a souligné Ahmed Lahlimi.

Avec agences

Partager cet article :

Commentaires