Panorapost



International |

Publié le 02 octobre 2017

La Catalogne s’achemine vers une déclaration unilatérale d’indépendance

Partager cet article :

Les séparatistes catalans ont organisé dimanche leur référendum interdit par Madrid, et malgré l'intervention musclée de la police espagnole. Bilan : une centaine de blessés, 90 % de voix pour le « Oui » et une situation plus tendue que jamais. A 0h45, les résultats provisoires donnaient 2 millions de voix pour le « Oui », 176 500 pour le « Non » et 65 000 bulletins blancs et nuls.

Ils ont donc été quelques 2.260.000 Catalans à se rendre aux urnes ce dimanche, en dépit des charges policières, souvent violentes, voire humiliantes, et le taux de participation a atteint selon les autorités de la région 42,3%. Les électeurs ont pu se déplacer d’un bureau de vote à un autre en vertu du principe d’identification universelle, qui permet à n’importe quel Catalan de voter dans n’importe quel bureau de vote.

Il faut cependant relativiser les résultats de ce vote car selon les sondages, 60% des Catalans sont opposés à l’indépendance de leur région. Sachant que le référendum a été déclaré illégal par Madrid, ils n’ont pas été voter. Mais cela n’empêchera semble-t-il pas les autorités de Catalogne de suivre leur processus d’indépendance.

Le chef du gouvernement  catalan Carles Puigdemont  a en effet ouvert la voie dimanche soir à une proclamation d'indépendance.  « En ce jour d'espoir et de souffrances, les citoyens catalans ont gagné le droit d'avoir un Etat indépendant sous la forme d'une république », a déclaré le respinsable catalan, lors d'une allocution télévisée, ajoutant que « mon gouvernement va, dans les jours qui viennent, transmettre les résultats du scrutin de ce jour au Parlement, garant de la souveraineté de notre peuple, afin qu'il puisse agir conformément à la loi référendaire », a-t-il ajouté. Selon ce texte, l'indépendance sera proclamée unilatéralement si le "oui" l'emporte, comme le laisse prévoir les premiers résultats.  

Les Européens, gênés par les images de violence venues de Catalogne, n’ont pas encore réagi collectivement, se contentant de réactions dans les capitales. Mais une déclaration de l’Union européenne devrait intervenir, « en principe lundi ».

 

Partager cet article :

Commentaires