Panorapost



Business |

Publié le 29 septembre 2017

Royal Air Maroc a 60 ans et organise une fête pour célébrer son anniversaire

Partager cet article :

Pour célébrer dignement  ses 60 ans, Royal Air Maroc organisera samedi 30 septembre un événement gratuit dédié au plus large public tout au long de la corniche de la Ville Blanche et au niveau de la plage d’Ain Diab. Cette fête se déroulera en plein air et il est ouvert à tout le monde.

L’ouverture des festivités sera marquée par le défilé d’une parade de danseurs africains et de percussionnistes marocains sur un bus à toit ouvert spécialement pensé pour l’événement. Ce char musical quittera dès 17 heures son point de départ sur l’esplanade de la Grande Mosquée Hassan II et paradera jusqu’au lieu central de la manifestation : Porte 14 à Ain Diab où une grande scène sera aménagée.

Sur place, l’événement débutera par une méga session de « Yoga du Rire ». Cette activité, mobilisatrice de bonne humeur et aux effets thérapeutiques anti-stress reconnus, sera animée par le célèbre Karim Lahlou, professeur de yoga et initiateur de la pratique au Maroc.

Deux exhibitions aériennes auront lieu également… la première sera exécutée par l’Equipe de Haute Voltige Aérienne (EVA), la patrouille « Marche Verte » des Forces Royales Air, qui exécutera un show aérien. S’en suivra un show de « paramoteurs » aux couleurs de Royal Air Maroc, "piloté" par l’un des commandants de bord de la compagnie. Ces étranges aéronefs ULM (ultra-légers motorisés), connus des habitués des plages de Casablanca, associent une voile de parapente avec un groupe moto-propulseur fixé dans le dos du pilote par un harnais ou sur un chariot.

Tout au long de la journée, des stands d’animation seront mis en place pour amuser les plus jeunes qui pourront profiter de jeux éducatifs pour enfants et de plusieurs divertissements.

Après 60 ans distance, Royal Air Maroc aligne une soixantaine d’avions, tous ou presque des Airbus, et quelques ATR (avions de transport régional). Pas de Boeing dans la flotte RAM.

Partager cet article :

Commentaires