Panorapost



Maroc |

Publié le 06 septembre 2017

Le BCIJ arrête 5 individus près de Nador, suspectés d’appartenance à Daech

Partager cet article :

Trois semaines après le carnage de Barcelone (15 morts et 150 blessés), le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ) a interpellé 5 personnes à Beni Chiker, à 2 kilomètres de l’enclave espagnole de Melilla. Pour sa part, et simultanément, la police espagnole a arrêté un individu dans le préside occupé.

Cette opération, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur, intervient dans une phase de durcissement de la menace terroriste contre les deux pays voisins. En effet, les 6 individus arrêtés à Melilla et Beni Chiker procédaient à des opérations de recrutement de jeunes pour les intégrer dans l’organisation terroriste dite « Etat islamique », et ils organisaient des stages d’entraînement physique et des séances pour apprendre à leurs jeunes recrues l’utilisation des armes blanches pour l’assassinat de leurs cibles.

Cette cellule projetait de perpétrer des actions terroristes d’envergure au Maroc et en Espagne et ces opérations étaient imminentes.

Le ministère précise  que les activités terroristes de Daech se font plus précises en dehors du théâtre d’opérations habituel en Irak et en Syrie. Il est vrai que suite aux revers répétés et successifs de « l’Etat islamique » en Mésopotamie, les actions terroristes hors de cette zone se multiplient, ainsi qu’on l’a pu voir en Espagne, en Russie et en Finlande ce mois d’août.

Partager cet article :

Commentaires