Panorapost



Maroc |

Publié le 05 septembre 2017

Le ministère du Tourisme dément toute passation d’un marché pour la Vision 2020

Partager cet article :

Le 1er septembre, un article de presse avait indiqué que le Secrétariat d’Etat au Trésor, dirigée par Lamiae Boutaleb (RNI) avait passé un marché pour réviser la vision du Tourisme à l’horizon 2020. L’article laisse entendre l’irrégularité, voire le conflit d’intérêt, qui caractériserait ce marché. Depuis, silence radio du ministère du Tourisme et du RNI. Jusqu’au lundi 4 septembre.

Ainsi, selon la lettre Maghreb Confidentiel de fin août, Lamiae Boutaleb aurait confié le marché d’études et de prospective à une entreprise dirigée par un membre dirigeant du RNI, Hassan Belkhayat, cousin de Moncef. Ce dernier a assuré que rien ne le liait à son parent mais les réseaux, durant le weekend, se sont enflammés, criant au népotisme, au clientélisme et au favoritisme au sein du RNI.

Le département du Tourisme, dirigé par le très taiseux Mohamed Sajid, a gardé un admirable silence durant trois jours, avant de publier un communiqué intitulé « mise au point », dans lequel il explique, de manière très succincte, que « des consultations sont en cours avec plusieurs consultants en vue d’élaborer un plan de relance du secteur, notamment à travers son volet aérien, en coordination avec les professionnels », concluant au’ « aucun contrat n’a été signé avec aucun cabinet ».

Suite à cela, et sans autre preuve concluante, l’affaire se termine, mais on gardera à l’esprit le manque de communication du ministère du Tourisme qui aurait dû réagir bien plus tôt.

AB

Partager cet article :

Commentaires