Panorapost



Maroc |

Publié le 25 août 2017

L'instruction des accusés d'al Hoceima est achevée

Partager cet article :

Le juge d’instruction a mis fin à l’enquête approfondie avec 37 détenus d'al Hoceima, dont Nasser Zefzafi. C'est Abdessadek El Bouchtaoui, avocat de la défense, qui l'affirme, et qui précise les chefs d'inculpation retenus, allant de la menace sur la sécurité intérieure de l'Etat au jet de pierres, passant par l'incitation des citoyens contre l'Etat ou encore l'usurpation d'identité.

Au vu des charges retenues contre eux, certains accusés risquent des peines pouvant aller jusqu'à la condamnation à mort.  C'est ce qui fait dire à Me El Bouchtaoui que « cela rappelle les années de plomb ». La ressemblance est selon lui comparable aux années 70 et 80 puisque sous Hassan II, plusieurs militants étaient jugés suite à des manifestations de nature socioéconomique.

L'avocat affirme également que plusieurs droits des détenus n’ont pas été respectés, comme le droit de refuser de signer le PV d'interrogatoire ou encore le droit de garder le silence. Me El Bouchtaoui ne manque pas de rappeler que plusieurs détenus auraient été torturés suite à leur arrestation, comme l’a attesté le rapport fuité du CNDH.

Maintenant que le dossier des détenus a été transféré au parquet, il ne manque plus que la date des procès soit fixée par la justice, vraisemblablement en septembre.

Nizar Bennamate

Partager cet article :

Commentaires