Panorapost



International |

Publié le 09 août 2017

Le Qatar dispense 80 pays de visa d’entrée

Partager cet article :

Etouffé par la crise du Golfe, le Qatar a décidé de dispenser 80 nationalités de visas d’entrée dans son territoire. Une initiative visant en premier lieu à stimuler le tourisme et encourager le transport aérien, histoire de réduire l’impact de “ l’embargo ” pratiqué sur le pays par ses voisins.

Hassan Al-Ibrahim, responsable du département du tourisme qatari, a estimé lors d’une conférence de presse à Doha, que ce programme d’exonération fera du Qatar « le pays le plus ouvert de la région ». Les voyageurs des 80 nations concernées par cette décision n’auront désormais qu’à présenter un passeport valide, pour entrer dans cet Etat du Golfe.

La décision du petit émirat gazier concerne les pays de la zone Schengen de l'Union européenne, des pays d'Amérique latine et d'Asie, ainsi que d'autres pays occidentaux. Le Maroc ne figure pas dans la liste. D’ailleurs, le Liban est le seul pays arabe exempté du visa, bien que le Conseil de coopération du Golfe dont le Qatar est membre autorise déjà la liberté de circulation de ses citoyens.

Ces “heureux élus” ont été choisis selon des critères économiques (liés aussi au pouvoir d’achat de leurs citoyens) et de sécurité. De ce fait, les ressortissants de 33 pays peuvent maintenant résider au Qatar pendant 180 jours et les 47 autres États cités jusqu'à 30 jours, des périodes renouvelables une seule fois.

La compagnie aérienne Qatar Airways, qui prévoit cette année d'étendre son réseau à 62 nouvelles destinations, serait un des principales bénéficiaire. « Cette annonce historique arrive à un moment d'importance historique, tandis que certains pays de la région ont décidé de fermer leur ciel et leurs frontières, mais le Qatar a ouvert les siens », a déclaré son directeur général Akbar Al-Baker.

Ainsi, cette initiative qatarie vient juste après celle émise le 3 août dernier, afférent à la création d’un statut de résident permanent pour certains groupes d'étrangers, et révèle un peu plus de détails sur la nouvelle politique étrangère du Qatar, qui est en pleine crise diplomatique avec l'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis, le Bahreïn et l’Egypte.

Wiam Amiri

Partager cet article :

Commentaires