Panorapost



International |

Publié le 08 août 2017

250 migrants clandestins subsahariens entrent à Sebta en une semaine

Partager cet article :

Les deux villes marocaines (encore) occupées par l’Espagne, Sebta et Melilla, sont protégées par de hauts grillages métalliques, qui empêchent toute intrusion de migrants illégaux. Mais parfois, on peut faire simple… et de fait, ce lundi 7 août à l’aube, près de 200 migrants se sont dirigés en courant à toute vitesse  vers la frontière de Sebta et sont entrés en Espagne.

Ce sont donc au moins 187 personnes originaires d’Afrique subsaharienne qui ont pu déjouer la surveillance des polices marocaine et espagnole et qui ont réussi à se retrouver en Espagne. On les voit exulter sur la vidéo ci-dessous, devant des éléments de la Guardia Civil dépassés.

 « Il n'y avait pas eu de tentative menée de cette façon depuis très longtemps par ici », a indiqué à l'AFP un porte-parole de la Garde civile. Les 187 migrants ont été transférés vers un centre de rétention d'où ils pourront faire une demande d'asile. La Croix-Rouge espagnole a indiqué de son côté sur Twitter que ses bénévoles avaient porté assistance à 186 personnes entrées de cette façon à Ceuta, dont quatre ont été transférés à l'hôpital, pour des contusions ou coupures.

C’est la seconde tentative en une semaine ainsi effectuée sur la ville de Sebta… Le 1er août, en effet, 200 autres migrants clandestins ont pris d’assaut le poste-frontière, mais seuls 73 ont réussi à passer.

Une fois en Espagne, la loi oblige les autorités locales à accepter les demandes d’asile des migrants. En une semaine, ce sont donc quelque 250 migrants subsahariens qui sont entrés à Sebta.

AB avec AFP

Partager cet article :

Commentaires