Panorapost



Maroc |

Publié le 07 août 2017

El Otmani parle à « ses » Jeunes…

Partager cet article :

Le chef du gouvernement du Maroc est également président du Conseil national du PJD, et c’est avec cette double casquette que le Dr Saadeddine El Otmani a pris la parole ce dimanche 6 août devant les membres de la Jeunesse du PJD, réunis à Fès pour leur 13ème rencontre annuelle, sous le thème « la démocratie d’abord ».

Le chef du gouvernement a félicité les jeunes pour le choix de leur thème, expliquant que « rien ne saurait être fait et réalisé, réformé, sans démocratie ». Cela a un coût et l’orateur a demandé à son auditoire de se montrer patient, quel que soit le prix à payer.

Puis il a appelé, avec une certaine verve, les jeunes à rester cohérents et unis, affirmant qu’il « faut absolument rester unis et unifiés, rassemblés et regroupés, et si tel est le cas, nous aurions vaincu ceux qui veulent nous diviser, en distillant mensonges et mystifications. Je peux vous dire que 80% de ce qu’on dit sur nous est faux ».

El Otmani a admis des entraves et obstructions en politique, contre la politique du PJD, comme la loi sur l’extension  de la couverture médicale aux parents : « Ce projet est resté un an à la Chambre des Conseillers et 20 mois à la Chambre des représentants. Tant de temps pour un projet qui se décline en une seule ligne, c’est trop… Sachez-le, ce gouvernement poursuivra les réformes initiées par le gouvernement précédent, en y ajoutant d’autres».

Aux jeunes internautes du PJD, incarcérés et condamnés, puis graciés par le roi, El Otmani a dit que «  la page est tournée, car il est naturel que dans la vie de militants, il arrive ce genre de choses, des choses qui sont en réalité le prix de leur militantisme ».

Un discours de 13 minutes, succincte et précis, distillant, en douceur, des messages à ses amis, et aussi ses adversaires, avec pas plus d’animosité que ne le requiert la scène politique. Puis il a cédé la parole au secrétaire général Abdelilah Benkirane qui, lui, a parlé près d’une heure…

AB

Partager cet article :

Commentaires