Panorapost



Economie |

Publié le 29 juin 2017

La flexibilité du dirham reportée

Partager cet article :

Le wali de Bank al-Maghrib Abdellatif Jouahri l’a dit et redit voici quelques jours lors d’une conférence de presse organisée dans les locaux de son institution : la flexibilité du dirham sera effective dès le début du mois de juillet, et une conférence de presse conjointe avec le ministre des Finances Mohamed Boussaïd  sera organisée à cet effet fin juin pour officialiser la mesure. Mais cette conférence, annoncée pour ce 29 juin, a été reportée.

Selon une source non gouvernementale très proche du dossier, « le report de la flexibilité du dirham sera de courte durée, justifié par des réglages de dernière minute ». La flexibilité est donc maintenue, et son introduction sera seulement reportée.

La décision est-elle un retour en arrière du gouvernement, de peur d’une dévaluation non maîtrisée ? « Absolument pas, répond notre source, car il ne s’agit tout simplement pas de dévaluation. Et même dans le cas où le dirham atteindrait la valeur minimale de la bande de flottement, il ne s’agira pas de dévaluation car la bande est bien inférieure aux 5% annoncés ».

Cela étant, les spéculations continuent d’aller bon train, « des parieurs misent sur une forte baisse du dirham, et voyant leurs calculs déjoués par la réalité des faits à venir, ils veulent à tout prix avoir raison ». Et de fait, certains n’hésitent pas colporter des rumeurs d’abandon de la décision, arguant que le gouvernement craindrait finalement une érosion du pouvoir d’achat. « De toutes les façons, il vaut mieux, comme le disent les autorités monétaires, élargir la bande de fluctuation du dirham, sur plusieurs années s’il le faut, que de laisser les choses aller à vau-l’eau, au risque de se voir imposer une dévaluation ultérieurement », conclut notre source.

Rappelons que voici quelques semaines, le ministre des Finances Mohamed Boussaïd avait dit à notre confrère l’Economiste qu’ « il ne s’agit pas de dévaluation, mais d’un élargissement de la bande de fluctuation du dirham ».

Rendez-vous donc dans les prochains jours, ou prochaines semaines.

AB         

Partager cet article :

Commentaires