Panorapost



Bref |

Publié le 16 juin 2017

Décès du Pr Christian Cabrol, pionnier de la greffe cardiaque

Partager cet article :

Une grande figure de la chirurgie s'est éteinte. Le professeur Christian Cabrol est mort vendredi matin à Paris à l'âge de 91 ans et restera dans l'histoire comme l'auteur de la première greffe cardiaque en Europe. Le chirurgien au large sourire est mort à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, là même où il avait réalisé sa fameuse greffe le 27 avril 1968, quatre mois après la première réussie au monde par le professeur sud-africain Christiaan Barnard au Cap. « Il était extrêmement humain et proche de ses patients », a déclaré le professeur Iradj Gandjbakhch, l'un de ses anciens assistants, en annonçant son décès à l'AFP. Le professeur est décédé des suites d'une longue maladie, selon son entourage. « Je ressens beaucoup de tristesse. Je savais qu'il était malade et je m'attendais à son départ », a réagi auprès de l'AFP l'actrice Mireille Darc, ancienne patiente du professeur Cabrol. « C'est lui qui m'a opérée la première fois en 1980. C'était un homme sublime, merveilleux », a-t-elle poursuivi. Le Pr Gandjbakhch se souvient aussi de « ses colères, qui comportaient une bonne part de comédie quand ça l'arrangeait! ». On fêtera l'an prochain les 50 ans de la greffe cardiaque historique du professeur Cabrol. Le patient, âgé de 66 ans, ne survit que pendant 53 heures, mais pour le chirurgien français, le chemin est tout tracé: en 1982, il réalise la première transplantation cardio-pulmonaire en France et il récidive en 1986 avec la première implantation d'un coeur artificiel temporaire Jarvik 7, conçu pour servir de remplacement en attendant une greffe.

AFP

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires