Panorapost



International |

Publié le 05 juin 2017

Le prochain Sommet de la Cédéao au Togo en décembre 2017, avec Israël en toile de fond

Partager cet article :

La prochaine session ordinaire de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l’Ouest (Cédéao) se tiendra en décembre prochain au Togo, avec la participation du Maroc et très certainement la présence effective du roi Mohammed VI, qui n’a pas fait le déplacement au 51ème Sommet tenu à Monrovia ce dimanche 4 juin, en raison de la présence du Premier ministre israélien.

Le Maroc a bénéficié d'un « très large soutien de la Côte d'Ivoire, du Nigeria, du Sénégal, de la Sierra Leone, de la Gambie, du Burkina... », a indiqué une source diplomatique marocaine haut placée, en dépit des résistances de certains opérateurs économiques de la Communauté, qui craignent un déséquilibre des échanges commerciaux avec l’arrivée du royaume.

Par ailleurs, le Sommet, analysant la situation économique dans la région, a noté que l’Afrique de l’Ouest a été durement affectée par le ralentissement de l’activité globale du continent en 2016, avec un taux de croissance réel du PIB de la CEDEAO s’établissant à 0,2% en 2016 contre une progression de 3,3 en 2015 et 6,1% en 2014.

Les chefs d’Etat ont également décidé de prendre les mesures nécessaires qui permettraient de réaliser les objectifs du développement durable notamment dans le domaine de la réduction de la pauvreté et de la création d’emplois. Ils  se sont, en outre, félicités du progrès réalisé dans le développement des infrastructures routières et maritimes dans la région.

Par ailleurs, le Sommet de la Cédéao a demandé à la Mauritanie de présenter une requête de réadmission à l’organisation afin de pouvoir jouir de tous les droits et privilèges inhérents au statut d’Etat membre. Nouakchott avait quitté l’organisation en 2000.

La conférence a également demandé que le statut d’observateur soit donné à la Tunisie et a instruit la commission de prendre les dispositions en vue de s’assurer que toutes les règles et procédures relatives au statut d’observateur sont adoptées. Elle a à cet égard instruit la commission de lui soumettre la question à sa prochaine session ordinaire.

Le prochain Sommet se tiendra donc au Togo, en décembre 2017, sous la présidence de Faure Gnassingbé qui, par ailleurs, reçoit le 1er Sommet Afrique-Israël en octobre. La diplomatie israélienne est en marche, avec le déplacement de Benyamin Netanyahou à Monrovia. « L’objet de ce voyage est de dissoudre cette majorité, ce bloc géant de 54 pays africains qui est la base de la majorité automatique contre Israël aux Nations unies et dans les institutions internationales », a déclaré le Premier ministre à des journalistes avant son vol.

Netanyahu assistera donc au sommet Afrique-Israël en octobre au Togo, où il devrait rencontrer les dirigeants de 25 pays africains pour discuter de coopération dans les domaines de la high-tech, de la sécurité et du développement.

AB

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires