Panorapost



Maroc |

Publié le 19 mai 2017

Le tribunal sud-africain se prononcera sur le sort de la cargaison de phosphate marocain le 9 juin

Partager cet article :

Au début du mois de mai, le phosphatier NM Cherry Blossom a été arraisonné à Port Elizabeth, suite à une demande déposée par le Polisario en Afrique du Sud. Le chargement de 50.000 tonnes est bloqué depuis cette date et ce jeudi 18 mai, le tribunal qui devait statuer sur le sort du navire a annoncé qu’il prononcerait son verdict le 9 juin.

L’Afrique du Sud est connue pour être l’un des principaux soutiens du Polisario, mais la justice semble y être indépendante. Les magistrats devront se prononcer sur l’illégalité ou non du convoiement du phosphate en Nouvelle-Zélande, car pour les demandeurs, en l’occurrence le Polisario et les Algériens, la cargaison serait effectivement illégale, car contrevenant aux dispositions de l’ONU.

Or, les Nations Unies ne se sont jamais prononcées sur l’exploitation du phosphate par le Maroc, se contentant d’appeler à une solution durable qui conviendrait aux deux parties. Mais le Polisario, ayant subi un sérieux camouflet fin avril avec la résolution 2351, a semble-t-il décidé de déplacer le conflit avec le Maroc sur le terrain judiciaire, et le choix de l’Afrique du Sud n’est pas fortuit.

Le soutien apporté par le gouvernement Zuma aux thèses algériennes a facilité la saisie du navire, les autorités portuaires étant sous le contrôle étatique. On attendra la décision des juges.

Partager cet article :

Commentaires