Panorapost



Sport |

Publié le 08 avril 2017

Deux sportifs de haut niveau parrainés par la MDJS

Partager cet article :

Alors qu’un nouveau ministre se met en place, et le temps qu’il prenne ses marques et marque sa place, la Marocaine des Jeux et des Sports vient de signer deux conventions de parrainage avec de jeunes espoirs du sport national, en l’occurrence Najwa Awane, championne du Maroc en tennis handisport et Michael Benyahia, pilote automobile.

Un sportif, cela nécessite de l’argent pour exercer sa discipline, y exceller et se hisser aux meilleurs standards nationaux, puis mondiaux. Certes, l’argent n’est pas tout, mais il a son importance, surtout quand un sportif est sérieux, engagé, impliqué. La MDSJ a donc décidé de parrainer ces deux sportifs, Najwa Awane, championne en tennis handisport en catégories junior et sénior 2016, et Michael Benyahia, pilote auto et membre de l’équipe Formule Renault 2.0. Ces deux jeunes Marocains bénéficieront donc de ce parrainage pour un an renouvelable, ce qui leur permettra d’avoir la MDJS à leurs côtés pour leur carrière : équipements, entraînements, déplacements, suivi médical…

Cette action de parrainage et de sport entre dans le cœur du métier et de la mission de la MDJS, qui verse la totalité de ses bénéfices au Fonds national de développement du Sport. Avec cet argent, ce sont les sportifs qui profitent de la manne financière, mais aussi l’infrastructure sportive. Et donc, avec un chiffre d’affaires de 2,2 milliards de DH en 2016, la MDJS a reversé aux joueurs quelques 1,3 milliards de DH, et ce sont environ 350 millions de DH que le Fonds national de développement du sport a engrangé, au grand bonheur des sportifs et des amateurs du sport.

A cette occasion, Younes El Mechrafi, DG de la MDJS et véritable passionné du sport et de son métier a déclaré sa « fierté du caractère inclusif de notre politique de sponsoring parce qu’elle s’adresse à toutes les générations et à tous les sports et pas seulement au football, à la femme, aux handicapés, en ville et dans le monde rural ». Globe-trotter, il est membre des organismes internationaux des jeux de hasard et sillonne le monde dans le cadre de son métier et de ses responsabilités. En d'autres termes, la MDJS reprend son slogan de Nt7arko.

Partager cet article :

Commentaires