Panorapost



Maroc |

Publié le 13 février 2017

Voici les chiffres financiers du PJD

Partager cet article :

L’ancien ministre Abdelkader Amara, par ailleurs trésorier du PJD, a présenté le rapport financier de son parti lors des travaux du Conseil national, qui se sont tenus ce weekend. Il en ressort que le PJD est non seulement le parti le plus riche du paysage politique marocain, mais aussi celui dont les finances sont les mieux tenues.

Ainsi, les ressources du parti pour l’année 2017 ont atteint le chiffre de 36.272.152.83 DH, dont 42,12% proviennent des cotisations de ses élus et responsables (11 ministres, parlementaires et édiles), soit 15.276.800 DH. Quant à la contribution publique, elle a représenté 20.995.352,83 DH, soit 57,88%. On rappelle que cette contribution de l’Etat aux finances des partis politiques se calcule en fonction du nombre de députés d’un parti, et elle est majorée si un congrès doit se tenir.

Au chapitre emplois, le PJD a dépensé exactement la même somme, soit 36.272.152,83 DH, dont près de la moitié a été versée aux représentations régionales du parti, soit 17.035.800 DH (46,96%). Les dépenses du siège (fonctionnement, déplacements, contribution à la campagne électorale des candidats…) se sont chiffrées à 10.485.000 DH.

Le congrès qui doit se tenir dans les mois à venir se verra affecter la somme de 7.676.352 DH, alors que les dépenses « urgentes » seront de 1.075.000 DH.

A noter que la Cour des Comptes a publié dernièrement un rapport sur les finances des partis, d’où il ressort que le PJD fait partie des très rares formations à présenter des comptes audités et certifiés par un commissaire aux comptes.

Partager cet article :

Commentaires