Panorapost



Maroc |

Publié le 07 février 2017

Le parlement clôture sa session d’automne, avec une loi à son actif

Partager cet article :

Elue le 7 octobre dernier, la Chambre des représentants clôture déjà la première session de sa première année. Sans activité connue, à l’exception de l’adoption de la loi sur l’approbation de l’Acte constitutif de l’Union africaine, et sur injonction pressante du chef de l’Etat, tenu par l’agenda africain..

Il aura en effet fallu que le roi convoque un Conseil de ministres début janvier pour que la Chambre des représentants sorte de sa léthargie. Elle s’est réunie en urgence, et a élu un président dans encore plus d’urgence, et même de confusion, ce qui a été plutôt favorable à Habib el Malki, son nouveau président, pourtant issu de l’USFP (20 députés seulement et 6ème parti en classement).

La seule loi votée, la 01-17, l’a été à l’unanimité car engageant le pays à l’international et parce qu’il y avait urgence, comme on le sait. Puis, re-torpeur, jusqu’à nouvel ordre… Jusqu’à nouvel ordre car les concertations pour la formation du gouvernement tardent encore et risquent de se prolonger. Abdelilah Benkirane, le chef du gouvernement désigné, ne veut pas entendre parler de l’USFP dans sa future coalition, et Aziz Akhannouch, chef du RNI, ne veut pas se dessaisir de cette même USFP, de laquelle tous les « maux » arrivent.

Les seconds couteaux s’y sont mis aussi, compliquant les choses encore plus qu’elles ne le sont déjà… En effet, l’affidé de Benkirane, le patron du PPS Nabil Benabdallah, est entré dans un échange de propos aigres-doux avec l’obligé d’Akhannouch, le chef de l’USFP Driss Lachgar…

Dans l’entourage de Benkirane, on dit attendre le retour du roi de sa tournée continentale. Pourquoi donc ? Pour débloquer la situation. Cela sonne comme un énième revers pour Benkirane qui n’aura pas su convaincre, qui n’aura pas su rassurer, qui n’aura pas su s’en aller… mais qui aura très fortement contribué à la mise en veille des institutions. Quant à la loi de finances et la visibilité des opérateurs économiques, elles sont reportées pour plus tard… et tout indique que ce sera bien plus tard…

Partager cet article :

Commentaires