Panorapost


Maroc |

Publié le 10 janvier 2017

L’échange des petites phrases entre Benkirane et Akhannouch (vidéo)

Partager cet article :

Dimanche 8 en soirée, Benkirane a publié son désormais fameux communiqué où il a dit que « l’affaire est finie » (intaha al kalam). Deux jours sont passés, et rien. Aucune réaction de l’autre côté, de celui des quatre partis, jusqu’à aujourd’hui, où le président du RNI a lancé une petite phrase, très remarquée par les médias..

Interrogé sur son éventuelle réponse à Benkirane et son « intaha lkalam », Aziz Akhannouch a répondu que « Benkirane nous a donné un carton rouge, et il n’est donc pas possible de rentrer de nouveau sur le terrain pour parler de tout cela ».

L’affaire semble donc véritablement finie. Les deux hommes ont une position tranchée  l’un vis-à-vis de l’autre. Le chef du gouvernement dit qu’il ne veut plus parler de la formation du gouvernement avec Akhannouch, lequel Akhannouch affirme qu’il n’est plus possible d’en parler, sachant que le chef du gouvernement a refusé de rencontrer les leaders des quatre partis, sur demande du chef du MP Mohand Laenser.

Les choses se compliquent encore plus, trois mois jour pour jour après la nomination de Benkirane, et 20 jours avant la tenue du Sommet de l’Union africaine, qui nécessite l’adoption d’une loi portant ratification de l’Acte constitutif de l’Union africaine. Or, pour adopter une loi, selon l’analyse de notre confrère Medias24.com, il faut une majorité parlementaire qui élise son Bureau et ses commissions. Tout cela devra être fait avant l’ouverture du Sommet, le 29 courant.

Partager cet article :

Commentaires