Panorapost


International |

Publié le 04 janvier 2017

Attentat d’Istanbul : assassin identifié et rapatriement des corps des deux victimes marocaines

Partager cet article :

Le ministère turc des Affaires étrangères a annoncé que  le tireur de la discothèque le Reina, qui a tué 39 personnes le 1er janvier et en a blessé des dizaines d’autres, a été identifié. Il s’agit d’un ressortissant d’un pays d’Asie centrale. Par ailleurs, les dépouilles deux Marocaines tuées cette nuit-là sont arrivées à Casablanca.

« La personne qui a commis l'attentat terroriste d'Istanbul a été identifiée », a déclaré Mevlüt Cavusoglu, le ministre turc des Affaires étrangères à l'agence progouvernementale Anadolu, sans donner de détails sur l'auteur de l'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique, qui était toujours en fuite mercredi. Les médias turcs avaient annoncé que la police était à la recherche d'un homme de 28 ans de nationalité kirghize, toujours en fuite. Les enquêteurs avaient publié plusieurs images d'un homme suspecté de l'attaque. Seize personnes étaient alors retenues en garde à vue, dont l'épouse de l'assaillant présumé et deux étrangers interpellés à l'aéroport Atatürk d'Istanbul.

Le gouvernement turc, évoquant une « enquête difficile », avait déjà indiqué lundi que des « données relatives aux empreintes digitales et à l'apparence » du tueur avaient été obtenues. L'homme serait entré en Turquie depuis la Syrie, où il a combattu au nom de Daech, raison pour laquelle il semble avoir «une très bonne maîtrise des armes à feu», indiquait le quotidien Hürriyet. Un chroniqueur proche du pouvoir, Abdulkadir Selvi, écrit dans les pages du journal que le tireur, entraîné au combat en zone urbaine, a été «spécialement choisi» pour commettre l'attaque contre le Reina et possède une très bonne maîtrise des armes.

Au Maroc, l'avion rapatriant les corps des deux jeunes femmes décédées s’est posé mardi 3 décembre au soir à l'aéroport Mohammed V à Casablanca, où étaient présentes leurs familles, mais aussi l’ambassadeur de Turquie, qui avait de la peine à maîtriser son émotion. Quatre autres Marocains sont hospitalisés, dont une jeune femme dans un état grave.

Partager cet article :

Commentaires