Panorapost


Lifestyle |

Publié le 15 novembre 2016

Une lune très proche, et très grande…

Partager cet article :

Hier 14 novembre, les Marocains (et plusieurs autres peuples de par le monde) ont pu admirer le satellite de la terre, à son point le plus proche de nous, le plus proche depuis 1948... On parle alors souvent de super-lune, même si cela n’existe pas, le spectacle offert étant seulement une grosse pleine lune relativement proche de la planète bleue, mais un spectacle impressionnant.

L’orbite que décrit la Lune autour de la Terre n’est pas un cercle parfait, mais plutôt une ellipse un peu allongée. Au point de l’orbite le plus proche de la Terre, le périgée, notre satellite se trouvait à  très exactement 356.509 kilomètres de notre sol (soit environ 400 km de moins que la moyenne des « superlunes »). Le disque apparent de la Lune était alors 14 % plus grand et 30 % plus brillant que lorsque celle-ci se trouve à l’apogée, le point le plus éloigné de l’orbite lunaire.

Sa face éblouissante éclairait joyeusement les nuages qui défilaient autour d’elle, mais elle était d’une dimension apparente habituelle et ne semblait pas sur le point de devenir une méga-super-lune comme on peut le lire en boucle sur la Toile. En effet, la pleine lune d'octobre était aussi présentée comme une super Lune et cela se produit en moyenne 4 à 6 fois par an. Néanmoins, celle du 14 novembre bat tous les records depuis le début du 21ème siècle.

Pour la super Lune du siècle, il faudra patienter le 6 décembre 2052 : la distance entre les deux astres sera de 356.425 km. Enfin, pour une lune au périgée à moins de 356.400 km, il faudra attendre le 1er janvier 2257 (356.371 km). Le précédent record date du 14 janvier 1930 avec 356.397 km.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires