Panorapost


Maroc |

Publié le 03 novembre 2016

Le BCIJ confirme la dangerosité des substances trouvées sur l’individu arrêté fin octobre

Partager cet article :

Le Bureau central des investigations judiciaires, ou BCIJ, avait interpellé le 24 octobre un présumé terroriste dans la ville de Tiflet, dont les liens avec l’organisation dite « Etat islamique » sont en revanche avérés. Les policiers du BCIJ avaient alors mis la main sur des produits chimiques, qui avaient été soumis à examen dans les laboratoires du Bureau.

Les analyses ont confirmé la nature dangereuse des substances trouvées et leur inflammabilité en vue de les utiliser dans la fabrication de bombes ou autres engins explosifs. Du matériel électrique, non précisé, a également été saisi dans la planque de l’individu arrêté, et pourrait entrer dans la mise au point de dispositifs d’explosion de ces engins explosifs.

Les enquêteurs sont arrivés à la conclusion qu’avec ce matériel, l’homme de Daech (ou supposé tel avant son passage en jugement), s’apprêtait à fabriquer une ceinture d’explosifs, qu’il devait porter sur lui dans une opération kamikaze contre une installation importante du royaume, dont le BCIJ  n’a pas précisé la nature.

Partager cet article :

Commentaires