Panorapost



Maroc |

Publié le 13 octobre 2016

Un accord maroco-allemand pour la lutte antiterroriste

Partager cet article :

Le Maroc et l’Allemagne vont coopérer en matière de migration et de sécurité. Cette décision majeure a été annoncée conjointement par le ministre de l’intérieur Mohamed Hassad et son homologue allemand Thomas de Maizière, ce mercredi 12 octobre lors d’une conférence de presse, à l’issue des entretiens qui ont réuni les deux ministres. Le roi Mohammed VI et la chancelière Angela Merkel avait eu dernièrement un échange téléphonique pour préparer la rencontre de leurs deux ministres de l'Intérieur.

Selon l’agence Maghreb Arabe Presse, ce prochain accord portera sur plusieurs aspects sécuritaires, entre autres « le blanchiment d’argent, la lutte contre la criminalité organisée, la drogue et le terrorisme ». Mohamed Hassad a insisté sur l’importance de renforcer la collaboration déjà établie entre les deux pays « pour arriver à des niveaux similaires à ceux avec d’autres pays comme l’Espagne ». Pour lui, le Maroc est partant pour prêter main forte à l’Allemagne dans sa lutte contre l’immigration illégale, en facilitant le retour des personnes en situation irrégulière, surtout avec la vague de migration massive vers le sol allemand en conséquence à la crise au Moyen-orient.

De ce fait, le ministre Hassad a déclaré qu’une équipe d’experts marocains contribuera au travail des équipes allemandes pour régler tous les aspects liés à la nationalité de ces individus, en vue d’éviter tout comportement qui affecterait négativement les Marocains installés légalement en Allemagne.

Le ministre allemand Thomas de Maizière rejoint son invité dans ces propos : « des milliers de Marocains vivent en Allemagne de manière légale et sont parfaitement intégrés. Leur situation ne doit pas être influencée par les comportements d’une minorité de personnes qui vivent de manière irrégulière ».

La visite du ministre de l’Intérieur Mohamed Hassad précède celle du roi Mohammed VI prévue début 2017, et s’inscrit dans la décision des deux pays à rapatrier les migrants marocains impliqués dans les agressions de Cologne en janvier dernier.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires