Panorapost


Maroc |

Publié le 12 octobre 2016

Après le départ de Mezouar de la tête du RNI, Aziz Akhannouch pressenti

Partager cet article :

Ça bouge vite sur la scène politique marocaine… Le jour même de l’annonce définitive des résultats, le président du RNI Salaheddine Mezouar a présenté sa démission au Bureau politique. Surpris, les dirigeants du parti ont refusé cette démission, mais ils ont finalement compris que la décision de leur chef était irrévocable. Ce mercredi 12 octobre, selon des rumeurs persistantes et insistantes, ils devraient adouber Aziz Akhannouch au sein du Bureau politique, en vue de le porter plus tard  à la présidence..

L’information a circulé tout au long de cet après-midi, et a été confirmée à PanoraPost par l’un des membres du BP, mais rien n’est encore tout à fait sûr car l’arrivée du ministre de l’Agriculture ne répondrait pas aux conditions stipulées par les statuts du parti. En effet, pour postuler au poste de président du RNI, il faut être, d’abord, membre du parti, ensuite membre de son Conseil national.

Akhannouch figurait parmi les membres de la formation jusqu’en 2011, date de sa reconduction à son poste de ministre avec Benkirane. Il avait alors démissionné du RNI, sans jamais y retourner depuis.

Aussi, et quand bien même Aziz Akhannouch reviendrait au RNI, il ne pourrait y occuper aucune fonction, et encore moins la présidence, qui est une des fonctions du Congrès, lequel doit se tenir, selon Mezouar, dans les quelques semaines à venir, de préférence avant la COP22, mais rien n’est moins sûr.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires