Panorapost



Maroc |

Publié le 29 août 2016

Plus de 800.000 excès de vitesse durant les 8 premiers mois de 2016, deux fois plus que pour 2015 

Partager cet article :

Le ministre délégué aux Transports Najib Boulif tenait une conférence aujourd’hui à Rabat, pour évoquer le bilan et les prévisions de son département en matière de contrôle routier et de sécurité. Il a ainsi déclaré que durant les seuls huit premiers mois de l’année en cours, 802.000 excès de vitesse ont été verbalisés, contre 401.000 en 2015 et 465.000 en 2014.

On ne connaît pas la raison de cette montée vertigineuse des infractions liées à la vitesse, Boulif ne l’a pas dit, mais il a affirmé en revanche que le ministère avait lancé un appel d’offres en vue de l’acquisition de 500 radars fixes pour 2016, sur un total prévisionnel de 1.200 appareils à installer dans les trois prochaines années.

Pour sa part, le chef de la division de la sécurité routière, Chahidi Azeddine, est revenu sur la mise en place centre d'appel 4646 à travers lequel les citoyens sont en mesure de signaler les infractions commises par les conducteurs de bus du transport public. « 625 véhicules de transport public sur les 4.000 en circulation au Royaume ont été signalés grâce à ce centre d'appel lors des six premiers mois de 2016 », a expliqué le haut-fonctionnaire. Cela a permis d’intercepter et de contrôler 223 véhicules et à dresser 170 PV d’infractions. Par ailleurs, les agents du contrôle routier ont enregistré 17.617 infractions sur la totalité des 201.729 véhicules contrôlés au niveau national entre 2013 et 2015, soit une moyenne de 8,73 infractions par 100 véhicules contrôlés.

On apprend que par ailleurs, le ministère œuvre à déployer des systèmes permettant de mesurer avec précision la cargaison des camions et d'enregistrer ainsi automatiquement toute infraction de manière automatique, sans avoir recours à une intervention humaine.  

Ces mesures et ces politiques s’inscrivent dans le cadre de la Stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 qui vise à réduire de 50% le nombre de morts à cause des accidents de la route.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires