Panorapost


Economie |

Publié le 04 mai 2016

MAMDA s’exporte en Palestine et en Tunisie

Partager cet article :

C’est en marge du Salon international de l’agriculture au Maroc, ou SIAM, que la MAMDA a signé une convention avec le ministre de l’Agriculture de la Palestine. L’objectif mutuellement recherché est la transposition du modèle marocain dans ce pays, à travers le développement d’une approche assurantielle agricole pour le secteur agricole palestinien. Soutenir la cause palestinienne, c’est bien, agir efficacement et transférer les savoirs, c’est mieux.

Mais il n’y a pas que la Palestine, puisque la Tunisie à son tour bénéficiera de l’expérience de la MAMDA en matière d’assurances des risques climatiques et de développement du secteur de l’assurance de l’activité agricole.

La Mutuelle agricole marocaine d’assurances œuvre depuis des années dans le domaine de l’assurance agricole, remplissant un rôle de gestionnaire des souscriptions et des sinistres aux fins de faciliter l’accès des agriculteurs à cette forme de garantie contre les aléas climatiques. Entre autres.

Ainsi, dans le cadre du Plan Maroc Vert lancé en 2008 par le roi Mohammed VI, l’agriculture est assurée au moyen de véritables produits dédiés au secteur primaire. En 2011, il y avait eu par exemple le lancement de « multirisque climatique céréaliculture et légumineuse », un produit qui s’était donné pour objectif de couvrir 1.000.000 hectares en 2015.

L’objectif a été atteint car cette année-là, 1.079.962 hectares très exactement étaient couverts contre les aléas climatiques, comme la sécheresse, ou les inondations, le gel et la grêle et les tempêtes de sable.

Et, une année avant, la MAMDA avait étendu sa couverture à l’arboriculture et aux maraîchages.

Partager cet article :

Commentaires