Panorapost



Business |

Publié le 03 mars 2016

Inwi, premier opérateur téléphonique à réagir au blocage de la VoIP et à la colère des internautes

Partager cet article :

Face à la levée de boucliers des internautes suite à la malencontreuse décision de bloquer les appels VoIP, l’opérateur Inwi décide de retirer son sponsoring de l’édition 2016 du Maroc Web Awards afin de permettre son organisation, et revient sur la question du blocage.

L’opérateur explique dans un communiqué que, « au vu de la situation actuelle – indépendante de notre volonté́ – et afin de ne pas porter préjudice au MWA ainsi qu’à la communauté́ web, nous annonçons notre retrait de cette édition afin que l’événement puisse avoir lieu et récompenser ainsi les talents du web marocains pour l’année 2016 ». Rappelons que plusieurs personnalités du web et plusieurs organismes avaient fait part de leur intention de se retirer de cette compétition pour ne pas avoir à cautionner un événement lui-même sponsorisé par l’un des trois opérateurs épinglés par la communauté des internautes.

Et, dans la foulée, Inwi, revient sur cette affaire du blocage, expliquant encore une fois qu’il s’agit d’une décision réglementaire de l’ANRT, à laquelle il est tenu de se soumettre. La direction de l’opérateur insiste sur le fait que ce blocage ne lui bénéficie pas, répondant ainsi aux « accusations » portant sur le caractère commercial de cette décision, qui serait au profit des trois entreprises de téléphonie du Maroc.

Inwa rappelle également qu’il est « extrêmement sensible à la colère exprimée par les internautes et autres usagers de services télécoms, notamment sur les réseaux sociaux », indiquant que, tout en respectant la réglementation, il œuvre actuellement « pour trouver une solution, répondant aux besoins des marocains, qui respecte les décisions réglementaires ».

Cinq jours après le lancement de l’opération de « dislike » des opérateurs sur Facebook, Inwi a perdu 167.000 « fans », soit plus de 8% du total, avec une perte estimée de 500.000 DH. En termes financiers, la perte n’est pas énorme mais elle l’est en revanche du point de vue image. Inwi réagit donc en disant en substance que « nous ne sommes pas responsables d’une réglementation que nous sommes obligés de respecter, et que nous comprenons la colère des internautes, avec lesquels nous sommes prêts à tout faire pour remédier à la présente situation ».

Les lignes bougent, donc, et il est désormais plus que probable qu’une décision devrait intervenir dans les jours qui viennent.

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires