Panorapost



Maroc |

Publié le 26 février 2016

L’Union européenne arrondit les angles avec Rabat

Partager cet article :

Bruxelles n’aura pas tardé à réagir à la décision de suspension de toutes les relations avec l’Union européenne, décidée unilatéralement par Rabat hier 25 février. En effet, moins de 24 heures après l’annonce de la décision en plein conseil de gouvernement, par son chef,  la Haute représentante de l’Union européenne pour la politique extérieure et la sécurité commune Federica Mogherini a publié un communiqué plutôt conciliateur.

Le gouvernement du Maroc a donc annoncé hier qu’ « en attendant de recevoir les explications et les assurances nécessaires de la partie européenne (…),  (il) a décidé de suspendre tout contact avec les institutions européennes, à l’exception des échanges attendus sur ce dossier », précisant en outre que « comme le Maroc l’a toujours démontré sur des questions importantes pour l’Europe, l’esprit authentique de partenariat exige écoute, partage, solidarité et respect mutuel en toutes circonstances »…  Mme Mogherini a repris les mêmes mots, ou presque, et a répondu dans  son communiqué que « l'Union européenne est prête à fournir les clarifications et assurances complémentaires pour répondre aux préoccupations du Maroc afin que les contacts et la coopération puissent être pleinement rétablis dès que possible »,  ajoutant que « notre conviction est qu'un véritable partenariat implique l'écoute, le partage, la solidarité et le respect mutuels entre partenaires ».

Cependant, en réponse à ce point du communiqué du gouvernement marocain, où il dit  que « tout en prenant note de la réaction rapide et unanime du Conseil de l’UE contre cet arrêt, (il) exprime sa profonde déception à l’égard de la gestion opaque que certains services de l’UE ont faite de cette question », Mme Mogherini tient à préciser dans sa réponse que « de nombreux contacts ont été effectués à tous les niveaux entre l’UE et le Maroc sur cette question depuis le mois de décembre, et le Maroc a été tenu pleinement informé tout au long du processus, dans le cadre des contraintes juridiques qui s’appliquent ».

Cela étant, et comme pour satisfaire Rabat et ne pas compromettre les relations existantes, la Haute-Représentante européenne conclut son communiqué en annonçant que « l’UE restera en relation avec les autorités marocaines dans les prochains jours et évaluera aussi rapidement que possible les implications de la situation actuelle pour nos programmes de coopération existants ».

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires