Panorapost



International |

Publié le 04 février 2016

Ces Marocains qui réussissent à l’étranger : Mounir Majhoubi, la nouvelle voix du numérique français

Partager cet article :

« L’arrivée de Mounir Mahjoubi est une chance pour le CNNum », a déclaré l’ancien patron du numérique Benoît Thieulin. Voilà une élégante façon de tirer sa révérence et d’introniser son successeur. Mounir Majhoubi, un jeune Français d’origine marocaine, a été nommé ce mardi par François Hollande, président du Conseil National du Numérique (CNNum).

Il s’agit d’une commission consultative, créée sous Nicolas Sarkozy. Sa mission : formuler des avis et des recommandations sur les questions relatives à l'impact du numérique sur la société et sur l'économie.  A titre d’exemple, durant les trois dernières années, le Conseil a ainsi publié des travaux sur les mutations de l’éducation, de la santé, du travail, mais également un rapport d’ensemble sur la politique numérique française et européenne. Les membres du CNNum ne sont pas rémunérés. C’est donc à titre bénévole que Mounir Mahjoubi exerce désormais cette fonction. 

Pas de quoi faire peur à ce stakhanoviste du numérique. Mounir Mahjoubi est actuellement directeur général adjoint de BETC Digital, une agence marketing filiale du groupe Havas. Mais ce trentenaire n’en est pas à son premier coup d’essai. Businessman dans l’âme, il a aussi cofondé plusieurs entreprises, une boîte d’e-commerce, une agence de com’ mais  également «  La Ruche qui dit oui »,  plateforme « sociale et collaborative » de mise en relation d’agriculteurs et de consommateurs.

Le président fraîchement nommé est présenté par son entourage comme un gros geek depuis l’enfance. Mounir a grandi dans le XIIe arrondissement de Paris au sein d’une famille ouvrière venue du Maroc. Enfant, il se passionne très vite pour Internet. A l’âge de 16 ans, il occupe un job d’étudiant chez Club Internet. Très vite, il occupera des responsabilités syndicales au sein de l’entreprise. Quelques années plus tard, Mounir s’engage sous l’étiquette PS. En 2007, il est  le concepteur du site Segosphere.net avec Thomas Hollande, le fils de son père, puis demande à rencontrer François Hollande en 2010. Très tôt, il rejoint l’équipe de campagne des primaires. C’est lui qui pilote la conception et la réalisation du site web de campagne. Normal donc que le président français lui confie les rênes de cette entité numérique.

Pour autant, Mounir Mahjoubi se défend d’être un acteur politique. « J’ai soutenu François Hollande, mais toujours en position d’expert. Ma spécialité à moi, c’est le numérique. Et l’engagement des gens grâce au numérique ».  Le numérique pour tous, voilà une des valeurs prônées par le gouvernement et qu’incarne à merveille Mounir Majhoubi.

 

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires