Panorapost



Maroc |

Publié le 28 janvier 2016

Le ministre (délégué) à l’Intérieur est à al Hoceima et Nador

Partager cet article :

Comme toujours en pareils cas, et bien malheureusement, il faut que le roi Mohammed VI donne ses instructions pour que les ministres et autres responsables se déplacent  sur les lieux d’un drame. Cette fois, il s’agit d’al Hoceima et Nador, où se trouve le ministre délégué de l’Intérieur Charki Draïss, suite à la série de tremblements de terre survenus au large, en pleine mer, mais dont les secousses se sont fait ressentir dans les deux villes.

Charki Draïss est donc arrivé à Nador et al Hoceima mercredi 27, 48 heures après un séisme de 6,3 (quand même…) sur instructions du roi, afin de se réunir avec l’ensemble des élus et autorités des deux villes. Il a veillé à rassurer les populations, leur affirmant la présence de l’Etat avec tous ses moyens à leurs côtés, et leur rappelant que leurs cités devaient faire l’objet d’un plan de développement structurel pour revoir l’ensemble des bâtiments de la ville. Cela avait été dit dans un discours royal en… 2004, soit à l’époque du séisme qui avait emporté la vie de 630 personnes dans les environs d’al Hoceima.

Draïss a assuré que l’ensemble des moyens logistiques et humains  seraient mis en œuvre en cas de sinistre, avant de se transporter dans les hôpitaux régionaux à al Hoceima et à Nador pour s’enquérir de l’état des équipements.

On rappelle que deux nuits après le tremblement de terre de lundi matin, les habitants des deux villes avaient passé en grande partie la nuit en dehors de leurs domiciles, de crainte de nouvelles secousses, car il y a eu en effet plusieurs répliques, jusqu’à ce mercredi.

Partager cet article :
Articles similaires

Commentaires