Panorapost



Maroc |

Publié le 17 décembre 2015

Le Tram de Casablanca, sa vie, son œuvre, ses chiffres

Partager cet article :

Le 12 décembre 2012, le tram de Casablanca était inauguré en grande pompe par le roi Mohammed VI et l’alors Premier ministre français Jean-Marc Ayrault. Ce jour-là, le tram démarrait, en même temps qu’une aventure qui, il faut le souligner, aura réussi. Le tram a trouvé sa voie à Casablanca et les habitants de la ville se sont peu à peu habitués à ces trains qui sillonnent la ville. Les chiffres et les données.

Les explications ont été apportées ce 16 décembre par le directeur général de Casa Tram, Youssef Draïss, en présence du (mystérieux) maire de Casablanca, Abdelaziz el Omari, dont c’était la première sortie médiatique.

Casa Tram est donc la filiale de RATP développement (transports parisiens), qui détient l’expertise nécessaire avec sa présence sur 15 réseaux et ses 12 millions de personnes transportées par jour.

Le tramway de Casablanca, c’est :

1/ Fonctionnement :

  • 37 rames, avec une fréquence de 4’55’’ sur le tronc commun (Sidi Moumen à l’intersection avec les fourches sur le boulevard Abdelmoumen). Les fréquences sont plus nombreuses sur la fourche Aïn Diab le weekend et vers la direction facultés en semaine ;
  • La fréquentation par les usagers a été en augmentation constante depuis la mise en service, avec 22,4 millions de passagers transportés en 2013, 30,4 millions en 2014 (+36%) et 32,3 millions en 2015 (+11%), ce qui fait au total 84 millions de personnes transportées en trois ans d’activité, pour 7,8 millions de kilomètres parcourus (près de 200 fois le tour de la terre…) et 0 émission carbone ;

2/ Voyageurs

  • Sur les trois derniers mois, le tram de Casablanca a transporté en moyenne 120.000 passagers/jour de semaine, 85.000 les samedis et 52.000 (quand même) les dimanches ;
  • Le profil des voyageurs : 59% d’hommes et 41% de femmes (la parité, encore une fois, mise à mal…), 65% sont âgés de moins de 35 ans, 28% d’étudiants et 39% de salariés du privé, et 56% ont salaire compris en 2.000 et 8.000 DH ;

3/ Finances :

  • Le déficit annuel est de 80 millions de DH en moyenne, supportés par l’Etat et la Ville ;
  • La Ville prend en charge 40% du prix du ticket ;

4/ Accidents :

  • 201 accidents en 2013, 121 en 2014 et 94 en 2015 (à fin novembre), ce qui indique que ce moyen de transport est progressivement entré dans les mœurs et les habitudes casablancaises ;
  • Les causes des accidents sont les voitures légères (51%), les motos/vélos/triporteurs (21%) et les piétons (15%) ;
  • Le taux d’accidents est de 0,25%, la moyenne internationale est de 0,5% ;

5/ Billetterie :

  • Les 2/3 des billets vendus sont les tickets (rechargeables 10 fois) à 6 DH, alors que le coût du billet revient à 1 DH à Casa Tram ;
  • L’abonnement mensuel grand public est de 230 DH, et de 150 DH pour les étudiants.

 

Et maintenant ?

La population de Casablanca étant ce qu’elle est, une seule ligne est désormais insuffisante, il faut donc lancer la deuxième, ce qui est fait, dans le cadre d’un plan de développement de la mobilité dans le Grand Casablanca, doté d’un budget de 33,6 milliards de DH, dont 80% (27 milliards de DH) pour la seule mobilité.

On prévoit également  la réalisation d’un réseau de transport en commun de 80 km en site propre, comprenant notamment le mode Tramway, et de 15 parkings relais où les usagers peuvent déposer leur véhicule et circuler en tram (avantage de décongestionner la ville et de moins la polluer aussi).

Tout devra être prêt pour 2020. C’est toujours Alstom qui se charge des travaux, dans les mêmes conditions que la ligne 1, et aux mêmes prix, précise le DG de Casa Tram.

Voici les lignes programmées :

  • Ligne T2 : Ain Diab à Sidi Bernoussi (programmée fin 2018) ;
  • En construction 15 km : Bd Anoual,
    Bd El Fida, Gare routière, Hay Mohammadi,
    Ain Sebaa, Bernoussi
  • Ligne L3 – 14 km : Sidi Othmane à Mosquée
    Hassan II
    Bd 10 Mars,Rte Ouled Ziane, Rue
    Khouribga, Bd Lalla Yacout, Mosquée Hassan II
  • Ligne L4 – 14 km : Zone Industrielle Moulay Rachid à Bd Mohammed VI - Bd Driss Harti, Bd Ibn Tachfine, Bd Al Qods
  • Ligne L5 – 18 km : Bd Mohammed VI à Gare Casa Port
    Bd Abdelkader Sahraoui, Bd Mohammed VI, Bd Smiha, Gare Casa Port
  • Ligne L6 – 10 km : Bd Mohammed VI à Sidi Maârouf - Bd Al Qods
  • Ligne L7 – 10 km : Quartier Errahma

Pour faciliter et fluidifier la circulation, on a prévu aussi la réalisation de trémies sur les boulevards Ghandi et Zerktouni  et également sur la route d’Azemmour. 700 caméras de surveillance seront installées, et contrôlées directement des locaux de Casa Tram, de la Ville et de la préfecture de police.

Il est prévu d’assurer une interopérabilité entre les bus BHNS (haut niveau de service) et les trams, avec les mêmes tickets.

Partager cet article :

Commentaires